vendredi 20 avril 2007

Les indécis sont des cons narcissiques (les amis de Ségolène Royal)

[MàJ: J'ai du mal à ne pas prendre ce site pour une parodie. C'est que compris comme tel il est très drôle. Reste qu'il est lié depuis le template du "blog officiel du comité parisien Désirs d'Avenirs" et depuis celui du "blog des militants socialistes de Normale Sup'". Auto-dérision? Ambigüe et ravageuse, alors. Le vieux sympathisant PS que je suis est un peu désemparé. Si quelqu'un pouvait m'éclairer...
MàJ 2: Tout à l'heure, le site est remarqué par Gilles Klein, sur Pointblog, qui s'inquiète: "on a du mal à croire qu'il y ait un rapport avec l'association des Amis de Ségolène Royal, présidée par le brillant Pierre Bergé". Je suis au regret de lui dire que, sauf piratage, improbable jusqu'à plus ample informé, il s'agit bien des mêmes "Amis de SR".
MàJ 3: Décidément, ni parodie ni piratage, ou alors les webmestres du PS sont des bourriques: le site est lié depuis le site du PS. Elle a pas tort Ségolène: décidément on ne l'aura pas épargnée, dans son propre camp!
Màj 4 (2:00): Plus de doute: la page "Visite à domicile" a été corrigée, le coup de l'isoloir gommé (voir l'original, vers 20:30, sur ma capture d'écran). S'ils ne sont pas idiots, les responsables du site devraient avoir effacé l'ensemble des pages d'ici demain midi.
MàJ du 22.]

"La visite à domicile..." (campagne perso) avec les Amis de Ségolène Royal (via Scoopeo - [cette page du site de marketting politique des ASR a été modifié depuis l'envoi de ce billet - cf. mises à jour supra -, cliquer sur l'image ci-dessus pour voir la version originale commentée ci-dessous.]):
Un électeur indécis est sensible à l'attention qu'il génère. C'est du reste une des principales raisons de son indécision.
Quoi faire pour gagner ces nombrilistes?
Comme le temps presse, vous allez sans doute être contraint de lui proposer la botte:
- Ah ouais, bonne idée, ça marche! ... Meuh non, espèce de pervers: humour! Les amis de Ségolène ne sont pas les enfants de Dieu, la botte, c'est pas (tout à fait le flirty-fishing), c'est:
la visite à domicile le jour du scrutin et l'accompagnement jusqu'au bureau de vote.
...
ému par votre présence dans le bureau de vote (vous ne pouvez hélas vous rendre dans l'isoloir pour effectuer l'indispensable vérification et vous allez sans doute lui demander les bulletins restant par précaution), il votera selon votre prescription.
C'est que l'indécis, outre d'être narcissique, est un peu con ou sénile:

Soyez simple et précis. Evitez, par exemple le péremptoire "Vote du bon côté !", trop ambigü.
Moyennant quoi:
Le 22 au soir, vous pourrez vous reposer et vous vous sentirez beaucoup mieux...
(Euh, faudra peut-être se réveiller un peu avant le 2d tour, non?)

Lorsque je suis tombé là-dessus, j'ai soupçonné le site parodique, alors j'ai un peu fouiné pour me rendre compte. Et bien non, hélas, ce n'est pas parodique, il semblerait que le site des amis de Ségolène soit une émanation du comité parisien Désirs d'Avenir et qu'il soit lié depuis le site Désirs d'Avenir lui-même (en rideau au moment où j'écris, sur quoi par ailleurs je n'ai pas réussi à trouver de moteur de recherche). Du coup je tombe sur d'autres perles...

Sur la page d'accueil:
Etre un "militant 2.0", devenir un "socialiste numérique", c'est à la portée de tous. Même de ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit, qui n'ont jamais osé se rendre à un débat participatif ou qui n'ont jamais su régler leur magnétoscope.
...
C'est facile, c'est technologique, c'est participatif, bref c'est socialiste.
Non, je rêve, décidément, c'est parodique! Des crypto-bayrouistes très forts qui auraient infiltré l'ENS (le dossier sur l'enseignement est nommé "ferry" dans l'URL) et auraient réussi à tromper tout le monde? Je crains bien que non.

Pour la bonne bouche (?), la page "Mode d'Emploi SMS" (voir aussi la pratique du SMS chez Sarkozy):
2 / Le ciblage efficace
Vous les classez par grandes familles :
les enfants du peuple de gauche prêts à trahir leur cause pour toutes les mauvaises raisons que l'on connait,
les sympathisants laxistes,
les hésitants,
les défaitistes,
etc.
suggestions de SMS (les 3 premiers):
Le 22 avril souviens-toi du 21 !
Dans un match PSG-OM, tu voterais pour l'arbitre ?
Tu ne vas quand même pas voter à droite ! Pas ça ! pas toi !
et la page "Mail":
Nota Bene
Mettre tous les destinataires dans "masqué" (cci, blind copy...), afin que vos différents destinataires ne se voient pas. Sinon vous vous engagez dans un débat sans fin, totalement contre-productif à ce stade.
ou le spam pour les nuls!
Exemple de courriel
Toi, mon premier instructeur politique, le militant acharné des années 70, le socialiste héréditaire (pour le coup, de ce côté là, les gênes fonctionnent à mon avis), tu ne peux pas voter à droite ! Tout de même...
Pas ça, pas toi ! Reviens parmi nous, dans ta famille !
Je t'embrasse,
signature.
(où il se confirme que l'indécis est a priori sénile! (et, avec le reste, que la contre-offensive anti-Bayrou du PS est, avec ou sans humour (ha ha!), identitaire (reptilienne?) et que de ce point de vue les convergences sont grandes avec le candidat symétrique.)


'Tain, chaque fois que je suis tenté par un retour réaliste-(cynique?)-identitaire
au bercail, il faut que je tombe sur quelque chose comme ça! Comme dit mon amie N.: je veux voter Ségolène, alors j'évite de la voir ou de l'entendre.

Ce qui me tue, c'est l'impression que la stratégie raillée par Eleassar, qui pouvait sembler si ridiculement contre-productive, a en réalité assez bien fonctionné:
Connaissez-vous la meilleure façon de faire rentrer au bercail une partenaire tentée depuis longtemps par l'infidélité qui vient de passer à l'acte ? C'est très simple: aller la voir et expliquez lui d'un ton suffisant qu'il n'y pas plus débile que son idée d'aller voir ailleurs, que vous ne comprenez pas, même bête comme manifestement elle semble l'être, comment ça a pu lui prendre comme ça mais que si elle veut, elle peut revenir. Pas convaincu par la méthode ? C'est pourtant la stratégie que semblent appliquer les soutiens de Ségolène Royal, que ce soit dans la presse ou sur les blogs, envers le vote Bayrou "de gauche".
D'où, petite proposition de méditation pour après les élections: comment se fait-il qu'on accepte collectivement d'être traîté(e) d'une manière qui ne susciterait, individuellement, que colère ou mépris? Pourquoi ce qui d'individu à individu apparaît comme de la lâcheté et de l'avillissement, de collectif d'individus à collectif d'individus apparaît plutôt comme de la loyauté et de l'esprit de responsabilité (ce n'est pas une question rhétorique: il ne me vient pas à l'esprit une seule seconde de soupçonner mes quelques amis qui, un moment tentés par le vote Bayrou, se sont rabattus sur le vote Royal d'une quelconque lâcheté ou veulerie)?

Et puis, tiens, je vous en remets une couche bien grasse: cette loyauté identitaire collective, cet esprit de responsabilité solidaire "malgré tout", n'est-ce pas en gros ce qu'on appelle la "banalité du mal"? [Paragraphe censuré pour cause de reductio ad Hitlerum.]

Powered by ScribeFire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger