jeudi 27 juillet 2006

Lecture: Histoires de peintures / Daniel Arasse

Ce que je lis pour me distraire un peu des bibliothèques numériques. J'avais suivi les émissions sur France-Cul et la forme livre me démontre la spécificité de l'écrit: à l'écoute, c'était très agréable mais l'impossibilité ou la difficulté de revenir en arrière m'a fait négliger/oublier des choses qui me frappent aujourd'hui.

Voir mes notes de lectures sur cercamon wp.



Etiquettes Technorati: Daniel Arasse; peinture; histoire de l'art; perspective

Egoïstes! - Le Monolecte

Egoïstes! - Le Monolecte: "Plus le temps passe et plus j'ai la sensation d'évoluer dans autistes-city. Tous les gens que je croise sont agressifs, obsédés par la défense de leur bulle, indifférents à tout ce qui ne se rapporte pas directement ou immédiatement à leur nombril. Ils exigent, ne saluent personne. Leur 4x4 leur permet notamment de faire un forcing efficace sur les rond-points qui parsèment la ville, notamment les deux qui sont toujours en priorité à droite. Je suis certaine que ce sont les mêmes qui se plaignent ensuite de l'incivilité des sauvageons. Ils écrasent les pieds de tout le monde, mais exigent d'être salués avec respect.
Je ne pense plus qu'à rentrer au bled. De toute manière, j'ai trouvé 2 ou 3 trucs qui me permettront de ne pas avoir l'air d'une chômeuse en fin de droits quand j'irais en clientèle. Les gens me gavent. J'ai envie de retrouver ma tanière, j'irais bien me fabriquer une maison en rondins au milieu de nulle part... du moment qu'il y a l'ADSL..."

mercredi 26 juillet 2006

Les dangers du blogage, suite.

Boing Boing: Raising money for CIA blogger fired for saying "torture is bad"
Top-secret blogger Christine Axsmith was fired on July 13 from her BAE Systems job testing CIA software. Why? She posted her opinion that "torture is wrong" to her classified blog, after reading a newspaper report saying the CIA plans to following the Geneva Conventions again (after the Supreme Court forced them to). (...) Her unclassified blog, Econo-Girl, is starting a longer discussion of torture.
Etiquette Technorati:

mardi 25 juillet 2006

Le Figaro: Pourquoi j'ai cessé d'admirer la France

Pourquoi j'ai cessé d'admirer la France / Denis MacShane, député travailliste, ancien ministre britannique des Affaires européennes - 22 avril 2006

"Il faut récuser les chants funèbres des «déclinistes». Ils dénoncent, ils dénigrent, mais ils ne proposent aucune alternative. L'Europe offre une palette de différentes politiques. Si les élites du PS et de l'UMP sont gênées de s'inspirer des bonnes réformes du Royaume-Uni, qu'ils regardent du côté de l'Espagne ! Ou qu'ils s'inspirent du modèle suédois. Dans ce dernier cas, cela suppose une révolution dans la pensée et l'organisation des syndicats. Il n'y a jamais de grèves en Suède. Les syndicats sont unis. Ils ont rejeté les 35 heures dans les années 80. Les activistes communistes et trotskistes sont expulsés et marginalisés. Les syndicats ont accepté la globalisation et pratiquent la concertation avec les employeurs."

dimanche 23 juillet 2006

..:: Minorités ::..

..:: Minorités ::..

"Le site 'Minorités.org' a été créé (...) pour rassembler les articles, analyses et entretiens relatifs au thème minoritaire, sans a priori, ni communautariste, ni anticommunautariste."

(J'aime assez "ni communautariste, ni anticommunautariste"!)

La non-affaire Bozonnet

Je cherche les échos du dernier rebondissement de l'affaire Handke / Bozonnet et je ne trouve presque rien. D'écho engagé je ne trouve que deux ou trois réactions ordurières pour se féliciter de la décision du ministre, avec production de remugles franchement inquiétants:
La tête de ce triste sire de Bozonet, avec du persil dans les narines, servie par un ministre tout mignon en cuistot coquin, ça suffit à mon bonheur.
Je confesse que je n’aurais pas cru Donnedieu capable de ça ; ça le rachète un peu. Les yeux bleus de la réaction brillent en lui d’une cruauté nécessaire contre Bozonnet, comme disait l’autre. Dans deux ans s’il continue comme ça et s’il arrête de faire des conneries sur les droits d’auteur, il fera un Quilès sarkozyste chargé de la chasse aux sorcières chiraquiennes très acceptable, avec le même regard d’acier froid, comme le reflet bleu d’un couperet bien trempé. Continue Renaud !
et chez Assouline (en commentaire mais le billet d'Assouline est pas mal non plus bien que plus allusif):
Bien, et maintenant qu'ils ont enfin pris une décision, ils pourraient peut-être envisager de faire un peu le ménage dans "culture".... Y'en a pas mal qui ne sont en place que grâce à leurs "connaissances" et brillent pas leur incompétence.
A quand les décisions courageuses? l'espoir fait vivre.
On se frotte les yeux, back in the future? Ah, l'empressement des âmes basses à courir derrière le manche pour l'encourager à la frappe! Le ton de Gringoire et les excitations vichissoises! Max Gallo a raison, notre nation est en crise et ce que fait remonter la crise, c'est l'Etat Français.

Quelques remarques complémentaires...

Etiquettes Technorati: Bozonnet; Handke; France

samedi 22 juillet 2006

Dernière de Science-frictions

L'émission de Michel Alberganti a diffusé sa dernière émission aujourd'hui après seulement 3 ans et demi. Dommage, c'était ma favorite parmi les émission scientifiques de France Culture. La rentrée devrait nous offrir davantage d'émissions scientifiques, ce qui est en principe une bonne nouvelle.
Ce que j'aimais dans Science-frictions, c'était l'ouverture et l'absence de dogmatisme, ce qui s'est encore vérifié pour les deux dernières émissions consacrées à l'Intelligent design et plus généralement aux rapports entre foi religieuse et activité scientifique.

Etiquettes Technorati: ;

vendredi 21 juillet 2006

Bozonnet, maintenant c'est clair

A ceux qui voyaient dans la décision de Marcel Bozonnet un coup de l'establishment chiraquien, la décision du ministre de la Culture devrait ouvrir les yeux. Interview de MB dans Libé et dans le Monde aujourd'hui. Extrait de la seconde:
"Mon mandat se termine le 3 août. C'est un délai un peu court pour se retourner. Pour l'instant, je vais ranger, laisser des notes pour mon successeur, m'occuper de ma situation.
J'allais mettre en scène Jackie, la pièce d'Elfriede Jelinek au Théâtre du Rond-Point, je vais le faire. Je vais aussi continuer à interpréter ma Princesse de Clèves. Et puis je saurai toujours dire une fable de La Fontaine. J'ai un métier."


(Voir aussi l'article d'Armelle Héliot dans le Figaro. Les spéculations avignonaises rapportées à la fin sont du Molière:
Pas un mot de compassion pour Marcel Bozonnet que l'on a aperçu s'ennuyant ferme à la carrière de Boulbon. Mais personne ne pense qu'il puisse payer là la déprogrammation intempestive de Peter Handke. On s'interroge plutôt sur l'avenir des autres institutions qui doivent changer de patron. «Une femme au Français, c'est peut-être un indice pour l'Opéra de Paris...» Et l'Odéon ? «Jo Lavaudant veut faire un 4e mandat... Ça coince Braunschweig qui quitterait bien Strasbourg... "[etc.])

Etiquette Technorati:

jeudi 20 juillet 2006

Une poignée de signets del.icio.us

  1. Le Monde.fr : "Les régularisations ne sont pas une affaire de droite ou de gauche, mais de réalisme politique"

    "Une politique volontariste d'immigration est un sujet tabou à gauche. Il faut dire que pendant longtemps les syndicats, et avec eux la gauche, ont vu dans les immigrants des concurrents sur le marché de l'emploi. D'où la réticence à une ouverture de ...

  2. Telos-eu - Agence Intellectuelle

    "Depuis que Tony Blair a pris ses fonctions, plus de deux millions de personnes ont cessé d’être pauvres. L'Etat a été renforcé, et les prélèvements obligatoires atteignent aujourd’hui presque 42 % du PIB, soit la moyenne de l'UE. Le chômage ...

  3. Telos-eu - Agence Intellectuelle

    "Le gouvernement Prodi et plus particulièrement le ministre Bersani ont déclaré la guerre aux catégories protégées, ou tout au moins à certaines d'entre elles. La liste est impressionnante : les banques, les compagnies d'assurance, les avocats, les ...

  4. Bruxelles réclame des garde-frontières européens

    "Cette «équipe d'intervention rapide» serait composée de policiers, de douaniers venus des États membres, d'experts en analyse de risques, de traducteurs et de médecins."

  5. Le Quotidien Permanent du Nouvel Observateur- UE: un projet d'équipes d'intervention rapide pour lutter contre l'immigration clandestine

    "La Commission européenne a proposé mercredi la création d'équipes d'intervention rapide de gardes-frontières pour renforcer la surveillance des côtes méridionales de l'Union européenne et lutter contre l'immigration clandestine."

  6. Le Monde.fr : Accroissement des sentiments anti-occidentaux en Turquie (Gul)

    "Le ressentiment contre les pays occidentaux est en train de croître en Turquie en raison du soutien américain à l'offensive israélienne au Liban et des hésitations sur l'entrée du pays dans l'Union européenne"

  7. Le Monde.fr : A la préfecture de Bobigny, le parcours du combattant pour obtenir des papiers

    Diaporama

  8. Aujourd'hui Le Maroc - Clandestins : mort d'un bébé de 7 mois au large des Canaries

    "Selon le gouvernement espagnol, depuis le début de l'année 2006, près de 11.000 immigrants clandestins sont arrivés par voie de mer aux Iles Canaries, soit plus que le record de 9.929 personnes arrivées illégalement durant toute l'année 2002."

  9. Tunis Hebdo - Premier Hebdomadaire Tunisien

    "Quelques mois après les insoutenables images, relayées en boucle par les médias du monde entier, de Subsahariens en guenilles, tentant désespérément de franchir les barrières meurtrières de Ceuta et Mellila, la communauté internationale semble ...

  10. Nicolas Sarkozy : «La gestion des migrations sera l'une des clés du renouveau de la relation entre l'Afrique et l'Europe» - Article sur le site du quotidien Le Matin du Sahara

    "L'ouverture générale des frontières de l'Europe provoquerait, à terme, une déstabilisation politique majeure du continent et le risque d'une arrivée au pouvoir de partis extrémistes et xénophobes."

Beyrouth (suite)

Toujours via Boing Boing un autre blogue libanais, Kerblog, du musicien et dessinateur beyrouthin Mazen Kerbaj:



Etiquette Technorati:

mercredi 19 juillet 2006

Victimes ou profiteurs? - Nissa 2008

Victimes ou profiteurs? - Nissa 2008:

"Les systèmes mis en place pour identifier les réfugiés parmi les personnes demandant l'asile sont souvent tortueux, complexes et lents. Ils souffrent aussi d'un manque de personnel. S'il est vrai que les candidats à l'immigration abusent du système international d'asile alors des mesures devraient être prises pour les décourager et les renvoyer chez eux. Bien que cette tâche ne soit pas toujours aisée, elle relève d'un problème de gestion, plus que d'une prise de position idééologique. Mais il est plus facile d'accuser les demandeurs d'asile de pervertir le système que d'admettre les erreurs commises dans sa gestion (...)"

(citation du rapport d'Antonio Gutteres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. Revue Réfugiés. N° 142 année 2006.)

En complément:

- un diaporama sénégalais qui m'a été signalé par "une jeune amie";
- cette variation sur le thème "La roue tourne mais elle prend son temps" (Coïtus Impromptus);
- une note sur Reprises parce que l'indignation sans projet, l'émotion sans volonté réelle finissent dans l'hypocrisie.

MàJ: échange sur Reprises, que je mets en archive ici.

Etiquette Technorati:

Yazid

Il semble que depuis l'interview de Zineddine Zidane sur Canal, l'excitation soit retombée (et du coup l'injonction de Patrick Mottard entendue).

Lundi 10, après avoir posté, je descends "en ville": Libération et Nice-Matin affichent le même titre: "CRUEL !", ce qui doit être une première, et j'entends au bar réclamer que Zidane rende l'argent.

Mardi, je contribue à Coïtus Impromptus, où le thème de la semaine est"Mon orgueil traînait dans la boue", avec, comme d'autres, en tête le "geste" de Zidane. Et arrivent les résultats d'un sondage réalisé la veille: 61% des Français pardonnent à Zidane et 52% le comprennent.

Mercredi, je n'ai pas écouté l'interview: nous étions à Nice pour le deuxième concert d'Anupama (elle a fini sur un darbari kanada magnifique, alap seulement, sans tablas). Serions-nous restés au Jonquet, ç'aurait été idem: nous ne recevons pas Canal. Mais après le concert nous sommes allés boire un verre à une terrasse non loin sur Lech Walesa avec Anupama, Alain P. et Michele, un turinois, joueur de sitar lui aussi. (...) Au moment de payer Alain et moi sommes entrés dans le bar et nous avons demandé des nouvelles de l'interview de Zidane, s'il avait dit ce que Materazzi lui avait dit. Pendant que la blonde nonchalante et peu vêtue qui faisait le service tapotait d'un doigt notre addition et tirait de sa main libre son anneau de nombril, le patron nous a répondu que non, qu'il s'est excusé auprès des enfants, qu'il avait seulement dit que ce qu'avait dit Materazzi était grave.

Le lendemain j'ai lu les compte-rendus de l'interview: "Zidane s'excuse mais ne regrette pas."

Pourquoi revenir sur tout ça? Parce que j'ai perdu l'habitude de me retrouver du même côté que la majorité de mes concitoyens? Disons à cause des plaisanteries (le web en est plein et j'en ai échangé pas mal irl), de la presque bonne humeur en quoi s'est transmutée la consternation de dimanche soir. Je crains que la compréhension dont a bénéficié Zidane et, à un niveau plus modeste et plus personnel, mon petit texte ne se transforment en apologie du coup de boule. Donc revenir là-dessus juste pour finir par dire qu'il n'y avait rien de réjouissant dans ce qui s'est passé dimanche soir et que si ZZ ne veut pas regretter son geste, nous pouvons regretter (et lui sans doute avec nous) qu'il ait eu à le faire. Après avoir vu le rerun, nous avons tous espéré que l'arbitre sorte un carton jaune ou pas de carton du tout mais en même temps nous savions tous que ç'aurait été injuste. Baptiste a bien dit dans le commentaire qu"il a laissé à mon billet et qu'il a repris sur son blogue: "Ce geste pose, comme tous les antiques gestes d'honneur, un problème moral. Le seul moyen de mettre un terme aux lois de l'honneur est de les remplacer par un principe de justice."

Et... il en va ici de l'articulation de la loi, de la morale et du désir mais... je n'y vois pas clair... je vais relire Antigone!

(Yazid, parce que c'était le prénom d'enfant de Zineddine Zidane, paraît-il, à la Castellane, et parce que, il y a au fond de ces histoires d'honneur quelque chose de l'enfance. Je lis que Zidane aurait dit: "Cela touche à la maman, à la soeur" et "le coupable, c'est celui qui provoque", des histoires d'enfance, de cour de récréation, comme dans mon petit texte pour CI... C'est ça, non, l'honneur, un héritage de l'enfance?)

Etiquette Technorati:

mardi 18 juillet 2006

Le Monde.fr : Auteur d'un blog puis licenciée, "La petite Anglaise" se rebiffe

Le Monde.fr : Auteur d'un blog puis licencie, "La petite Anglaise" se rebiffe:

"Une secrétaire britannique, licenciée pour avoir tenu, sous le pseudonyme "La Petite Anglaise", un blog racontant sa vie quotidienne à Paris, a saisi les prud'hommes.

Catherine, employée par la société britannique de comptabilité Dixon Wilson, a tenu pendant deux ans un journal décrivant sa vie de mère célibataire à Paris, évoquant ses rencontres et son travail.

Mais en avril, elle a été licenciée. Son site www.petiteanglaise.com, visité par jusqu'à 3.000 internautes par jour, a reçu depuis de nombreux messages de sympathie."

PetiteAnglaise avait été mis dans le blogroll de la (close) Cerisaie.

Après l'affaire Garfieldd en février dernier, l'affaire "Petite Anglaise" nous avertit que bloguer peut être une activité dangereuse et que la perméabilité entre le professionnel et le privé qu'induisent les nouvelles pratiques "2.0" du web ne vont pas de soi.

Etiquette Technorati:

Beyrouth

Boing-Boing signale, hier, que le correspondant de la BBC, Stuart Hughes blogue en ce moment depuis Beyrouth. Il a également un flux Flickr, trop maigre encore pour invalider le constat de Versac.

MàJ: tjrs via Boing Boing, le flux du journaliste égyptien Issandr El Amrani (attention: inclus des images explicites de corps brûlés).

Etiquette Technorati:

lundi 17 juillet 2006

Fête nationale à Rauba-Capèu

Vendredi soir, Christian et Annie avaient organisé une soirée feu d'artifice sur la terrasse de l'école du Château qui domine Rauba-Capèu. Une soirée parfaite. Au moment où les premières fusées partaient du milieu de la baie des anges, on a entendu diffuser la Marseillaise. Comme ça faisait longtemps que je n'avais pas assisté au feu d'artifice, j'ai demandé à Christian si c'était habituel, il m'a répondu que non, que c'était la première fois.
Sur la route, le long de la vallée du Paillon, il y avait des drapeaux tricolores ça et là sur les façades. Nous nous sommes dit qu'ils devaient avoir été acquis pour le Mondial et qu'on en amortissait l'achat pour la fête nationale.

Etiquette Technorati:

dimanche 16 juillet 2006

Rattrapage: Max Gallo, Nice et Libération

Le mois dernier, c'est chez Farid, sous les Buttes-Chaumont, avec mon petit déjeuner, que j'ai lu le cahier spécial "Nice" dans Libération. M'a mis de mauvais poil. Une caricature. J'ai pensé à Joëlle Z., ses discussions en Inde avec des parisiens de rencontre et son exécration de Libération, journal "parisien", qu'elle accusait de calomnier Nice à la moindre occasion. Je défendais Libération alors mais lorsque j'ai lu ce numéro, je n'ai pu que lui donner raison.
Le bouquet y a été l'article final, atterrant, de Max Gallo, intitulé "Il lui a manqué 1789". J'ai failli faire un billet dessus mais de retour à Nice pas mal de choses m'ont détourné de bloguer, et puis je m'étais interdit de bloguer "négativement" (avec ça, tirer sur Libé ces temps-ci, c'est un peu tirer sur une ambulance). Mais différentes occasions depuis me rappellent cet article et ma réaction me reste non digérée. Alors, tant pis pour le retard, aujourd'hui je m'en décharge.

Il y aurait à dire du titre, il y aurait à dire du contenu de l'article qui réduit la population niçoise à son immigration italienne. Je me contente de la fin, qui résume tout. Gallo nissardise à sa façon:
Roba Capeù, O la miou bella Nizza, regina delli fior !
1. "Roba Capeù": c'est "Rauba-Capèu". Raubar est un mot pan-occitan pour dire voler, dérober, enlever (éventuellement une femme). La conservation de la diphtongue au (contre la réduction en o déjà entamée en latin vulgaire) est une des caractéristiques majeures de l'occitan par rapport aux autres langues romanes. La prononciation correcte est donc, écrite à la française, "ràouba-capéou" (avec accent sur le a et le é).
2. Les deux premiers vers de la chanson de Menica Rondelly sont défigurés de façon à faire ressembler le dialecte niçois à un patois italien: Nice, en niçois et chez Rondelly, se dit "Nissa", et la fleur n'y est pas il fiore mais "la flou" (la flór).
Voici les 2 vers tels que Rondelly les a écrits:
O la miéu bella Nissa
Regina de li flou
Le reste, avec la musique, ici.
(Je préfèrerais écrire: O la miéu bèla Niça / regina de li flors... mais il faudrait que je me sois acquitté de mon devoir de vacances avant!)
Bon, et alors... (je me rends compte qu'une des raisons qui m'ont fait différer de rédiger ce billet, c'est le désagréement d'avoir à occuper, une fois de plus la position du scrogneugneu pédant, de surcroît pas forcément compétent ou légitime à affirmer ce qu'il affirme...).

Max Gallo, niçois de naissance, historien, professeur pendant des années au lycée Masséna, élu local, qui comme écrivain a fait, dans ses débuts, de sa nissardité un argument de vente et qui continue d'intervenir ici ou là comme connaisseur de Nice, devrait n'être pas tout à fait ignorant des réalités historiques niçoises.
C'est lorsque j'ai quitté Nice, il y a trente ans, pour venir travailler à Paris, c'est dans les rayons de la Nationale, que j'ai appris que le dialecte niçois n'avait pas grand chose à voir avec l'italien, que c'était un dialecte provençal, un peu archaïsant, d'avoir été isolé, et de ce fait plus proche de l'occitan commun que le rhodanien. Jusque là, comme beaucoup à Nice de ceux qui ne connaissent du nissard que quelques mots et quelques bouts de phrases tout faits, je m'imaginais, comme Max Gallo apparemment, que le nissard était un patois italien.
C'est un phénomène étrange que cette méconnaissance, et sans doute y a-t-il là plus que de l'ignorance, il y a, me semble-t-il, un mécanisme actif même s'il est généralement involontaire. Je me souviens qu'au cours d'une des émissions nocturnes consacrées à Nice que France-Culture lui avait données à réaliser Marilyne Desbiolles, une autre autorité nationale en matière de nissardité, interviewait Zéphirin Castellon, siblaire de Belvédère, dans la vallée de la Vésubie, et il était question du dialecte. Zéphirin Castellon, qui n'est pas un intellectuel de profession, expliquait en quelques mots peu sûrs que le dialecte n'avait rien à voir avec l'italien. Et bien MD n'a pas voulu entendre ça et a réussi à faire dire au musicien paysan ce qu'elle avait envie d'entendre: à l'oreille, lui a-t-elle dit, on pourrait confondre le dialecte de cette vallée avec ceux, italiens, des vallées de l'autre côté. Et donc ils devaient bien être parents!
Il y a dans cette méconnaissance active de la haine de soi et du romantisme italophile mais il y a aussi quelque chose qui n'est pas spécifiquement niçois, quelque chose que la spécificité niçoise exacèrbe et aggrave. Je crois le 3 avril dernier, aux Matins de FC (malheureusement l'émission n'est plus écoutable, même en passant par les coulisses), Michel Rocard a dit en 2 ou 3 phrases simples cette réalité simple: que la question nationale en France se pose dans des conditions particulières et particulièrement crispées du fait qu'elle recouvre une hétérogénéité ethnique, pour l'essentiel une dualité ethnique fondatrice: la France a cessé d'être l'Ile-de-France à partir du moment où elle a annexé (conquis) le midi occitan.
Max Gallo plaide régulièrement pour la prise en compte des réalités nationales (ce matin encore à l'Esprit Public). Mais que peut être cette prise en compte lorsqu'elle reste aveugle aux réalités historiques et culturelles profondes, sinon le bon vieux nationalisme grossier?
Ils veulent que la France s'agenouille, baisse la tête, avoue, fasse repentance, reconnaisse ses crimes et, tondue, en robe de bure, se laisse couvrir d'insultes, de crachats, heureuse qu'on ne la « nique » qu'en chanson et qu'on ne la brûle que symboliquement chaque nuit!
Il est temps de redresser la tête, de hausser la voix, de monter sur le ring... et de boxer à la française!
(Présentation de Fier d'être Français sur le site officiel de Max Gallo.)

Etiquettes Technorati: , ,

mardi 11 juillet 2006

A l'ombre du figuier

MàJ (16.07): Brigetoun (cf. commentaire infra) me rappelle que la sieste n'est pas conseillée sous le tilleul dont les vertus lénifiantes peuvent, selon la sagesse populaire, se révéler excessives! J'avais gardé en mémoire de la réputation du tilleul la version plus douce, celle du café froid.
Maintenant, pour rassurer Brigetoun, je dois avouer une licence: je ne fais en réalité pas la sieste sous le tilleul mais dans ce que les épais murs de la maison ont gardé de fraîcheur après-midi. L'ombre du tilleul est plutôt utilisée par les visiteurs. Je les préviendrai la prochaine fois!
( Je me rends compte que ce petit morceau que je voulais à la gloire des arbres finit par leur donner, du figuier destructeur et rancunier au tilleul insidieusement mortel, une figure assez inquiétante!)




Dimanche, tombant sur le site coïtus impromptus (via Paumée), je me prends au jeu et j'envoie une petite chronique jonquetière sur le thème de l'ombre du figuier.
Une version illustrée est sur cercamon.wp.

Etiquette Technorati:

lundi 10 juillet 2006

Risque d'extinction des amphibiens

EXTINCTION CRISIS FOR AMPHIBIANS / Frogs, toads and other species dying off -- new fungus magnifies environmental problems: "Une coalition de biologistes de réputation mondiale avertissent; une étrange nouvelle maladie fongique qui tue les grenouilles, les crapauds et toutes les autres espèces d'amphibiens se répand tout autour du globe et - combiné avec la pollution et le surdéveloppement - il cause l'extinction de plus en plus de créatures."

(via Boing Boing)

Le dernier geste de Zineddine Zidane

Quand on l'a vu, "Non, c'est Zidane!" a dit le commentateur, on n'a pas voulu le croire. Pas un "mauvais geste" mais un coup de boule délibéré, indéniable. Tout à coup le sort du match perdait toute importance, la tragédie avait eu lieu. J'essaie de comprendre ce qui s'est passé. Je regarde la vidéo (il y en a plusieurs sur YouTube, celle-ci est la meilleure [màj: cette vidéo n'est plus dispo, reste la vidéo chinoise], la plus complète, avec un clip chinois qui est équivalent) et j'essaie de comprendre.

Loïc Le Meur a ouvert sur son blogue un sondage que je trouve, pardon, assez charognard.


(via Arsenal wtf?)

MàJ: belle discussion à l'instant sur FC où (une fois de plus!) Ariane Mnouchkine dit exactement ce que j'avais en tête - elle dit "c'est Othello...". Beaucoup voient le geste d'hier comme la chute de Zidane du statut de héros à celui d'anti-héros, j'y verrais moi l'accomplissement d'un destin héroïque si je ne craignais de faire de la littérature sur le dos d'un homme.
Etiquette Technorati:

dimanche 9 juillet 2006

Ni fâchée ni résignée

Hier matin, j'ai eu la bonne surprise de recevoir le texte d'une jeune amie que je mets en ligne sur cercamon.wp. Comme le texte est un peu long j'en ai mis en ligne séparément la partie centrale qui est une description de sa pratique d'enseignante (passionnante).

Cette jeune amie est doctorante en anglais et assure des cours pour les premières années. Suite aux manifestations anti-CPE, elle a été contactée par une documentariste pour réaliser un entretien filmé. Ce qui a été fait vendredi et elle a écrit son texte dans la lancée.

C'est une bonne surprise parce que ça tombe, imho, à pic dans la conversation que je poursuis avec CJ sur le rôle de la littérature et des intellectuels. Le texte y arrive en travers et de façon (involontairement - puisqu'elle a écrit son texte en toute ignorance de cette discussion) tout à fait pertinente.

samedi 8 juillet 2006

Atelier Clément Rosset

Le Blogue Clément Rosset

Je me suis réveillé ce matin avec l'entretien de Clément Rosset avec Francesca Isidori et ce soir, un peu par hasard (par remue.net en fait), je tombe sur un blogue consacré au dit philosophe (non pas de mais sur, comme le blogue Marcel Gauchet découvert l'autre jour). Il fait suite à un séminaire de l'ENS Ulm, tenu par des normaliens donc (attention, posts hyper-copieux!).

(S'il m'est arrivé, il y a longtemps, de suivre un ou deux cours de CR, je suis loin d'être de ces disciples, néanmoins sa pensée me semble plus complexe et donc plus intéressante que celles d'autres athées militants (disons MO) plus bruyants. Je vais le mettre dans le (nouveau) blogroll de Cercamon! Ni le blogue CR, ni celui de Marcel Gauchet ne proposent de fil RSS, hélas. C'est à se demander ce que les normaliens reçoivent comme formation IST ;-))

Etiquette Technorati:

Lecture: Derniers jours de guerre : Bosnie 1995-1996 / Joe Sacco



Dans la foulée du billet précédent, et faute de revoir le documentaire de Brian Lapping, "Yougoslavie : Suicide d'une nation européenne", on peut lire les deux albums de Joe Sacco: "Gorazde" et "Derniers jours de guerre : Bosnie 1995-1996".

J'ai lu le second dans l'avion lors de mon dernier retour de Paris. C'est du grand journalisme. J'avais lu l'année dernière "Gorazde" et "Palestine".

France Culture : l'affaire Handke / Bozonnet chez Finkielkraut

France Culture

Alain Finkielkraut revient sur l'affaire en recevant Bruno Bayen et Olivier Py. Peut-être l'occasion de faire le point maintenant que l'excitation médiatique est retombée. L'émission commence tout juste, on va voir... (Je suis un peu curieux d'entendre l'opinion d'AF dont l'échange avec Benny Lévy, s'agissant de l'ex-Yougoslavie, m'avait laissé perplexe).

Notes au fil de l'écoute:
- Alain Finkielkraut critique la prétention de "voyance" de Peter Handke, à savoir sa prétention de souveraineté en matière politique depuis son excellence littéraire. Ce qui me rappelle la discussion de mercredi avec CJ.
- Bruno Bayen donne l'exemple de cas "analogues" à celui de Handke qui n'ont pas soulevé d'indignation: celui de Harold Pinter et celui de Paul de Man. Dans le cas de Pinter, AF répond (assez justement, ama) qu'il n'a pas reçu le prix Nobel en dépit de son radicalisme anti-américain mais à cause de lui. (J'ajouterais quand à moi que je ne vois pas que le cas de Handke ait soulevé beaucoup d'indignation).
- Olivier Py rappelle que la position de PH, au début des guerres yougoslaves (au moment slovène), était assez analogue à celle de François Mitterrand (ie celle de la France).
- Bruno Bayen (re) parle du Mahomet de Voltaire...
- Olivier Py estime que la polémique "Bozonnet" est l'occasion de revenir sur les guerres yougoslaves, soit un dossier mal refermé en France, Bruno Bayen refuse de parler de la Yougoslavie. Par ailleurs il fait de l'acte de Bozonnet un acte officiel donc un acte de la France (je pense au contraire que c'est, en France, un acte d'exception)!
- Bruno Bayen trouve, à l'opposé d'Olivier Py, que le débat qui a suivi la décision de Bozonnet a été médiocre. Ben voyons...

Etiquettes Technorati: ; ;

vendredi 7 juillet 2006

Boing Boing: RadioDarvish.com: streaming traditional music from Iran

Boing Boing: RadioDarvish.com: streaming traditional music from Iran

Xeni Jardin: "J'écoute tout un tas de choses différentes pendant que je travaille -- ambient elctronica, classique, surtout du non vocal qui stimule les neurones gentiement sans sollicité une pleine activité du lobe frontal. Dernièrement, ce que j'ai mis le plus souvent, c'est RadioDarvish.com. Musique traditionnelle persane."

En bonus, un lien vers 6 vidéos du chanteur (classique) Shajarian sur YouTube.

Librairies

DSC00148

En hommage à John Updike, quelques photos de booksellers.

mercredi 5 juillet 2006

Le blog Marcel Gauchet

Le blog Marcel Gauchet

Le billet-citation de Strani ("Nous sommes donc sans cesse invités à démonter ce qui se présente comme bien pour révéler l'imposture qui se cache derrière...") me pousse à en chercher sur le net le contexte, ie l'article de La Vie de la semaine dernière, en vain. Mais ce que je trouve, c'est que Marcel Gauchet a un blogue, non pas fait par lui, mais fait sur lui. Bonne pioche!

Etiquette Technorati:

lundi 3 juillet 2006

Lecture: Estambul / Borges

"Carthage est l'exemple le plus évident d'une culture calomniée, nous ne pouvons rien savoir d'elle, Flaubert ne put rien savoir, sinon ce qu'en dirent ses ennemis, qui furent implacables. Il n'est pas impossible que quelque chose de semblable se produise pour la Turquie."

- suite -

samedi 1 juillet 2006

Libération : Odeur compositeur

Libération : Odeur compositeur

En écho à mon billet (désordonné) du 22, cette lecture du lendemain qui fait le portrait d'un parfumeur en artiste:
Jean-Claude Ellena est aux fragrances ce que Paul McCartney est à la pop music : un auteur de mélodies gracieuses, capable d'enregistrer un chef-d'oeuvre sur un quatre-pistes, en jouant lui-même de tous les instruments.
Et plus loin:
Jean-Claude Ellena est ce qu'on appelle un nez ­ le sien est d'ailleurs finement carrossé ­, mais les parfums ne s'écrivent pas avec le nez, plutôt avec une feuille de papier et un crayon, ce sont des formules, des algèbres mathématiques. Il rêve une odeur, il en imagine l'équation.
(En écrivant le précédent billet, j'avais en tête plusieurs de ceux de Christian Jacomino, questionnant la notion et le statut de l'auteur, en particulier celui sur Christian Dior qu'il semble que Christian ait supprimé... )

Etiquette Technorati:

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger