vendredi 21 juillet 2006

Bozonnet, maintenant c'est clair

A ceux qui voyaient dans la décision de Marcel Bozonnet un coup de l'establishment chiraquien, la décision du ministre de la Culture devrait ouvrir les yeux. Interview de MB dans Libé et dans le Monde aujourd'hui. Extrait de la seconde:
"Mon mandat se termine le 3 août. C'est un délai un peu court pour se retourner. Pour l'instant, je vais ranger, laisser des notes pour mon successeur, m'occuper de ma situation.
J'allais mettre en scène Jackie, la pièce d'Elfriede Jelinek au Théâtre du Rond-Point, je vais le faire. Je vais aussi continuer à interpréter ma Princesse de Clèves. Et puis je saurai toujours dire une fable de La Fontaine. J'ai un métier."


(Voir aussi l'article d'Armelle Héliot dans le Figaro. Les spéculations avignonaises rapportées à la fin sont du Molière:
Pas un mot de compassion pour Marcel Bozonnet que l'on a aperçu s'ennuyant ferme à la carrière de Boulbon. Mais personne ne pense qu'il puisse payer là la déprogrammation intempestive de Peter Handke. On s'interroge plutôt sur l'avenir des autres institutions qui doivent changer de patron. «Une femme au Français, c'est peut-être un indice pour l'Opéra de Paris...» Et l'Odéon ? «Jo Lavaudant veut faire un 4e mandat... Ça coince Braunschweig qui quitterait bien Strasbourg... "[etc.])

Etiquette Technorati:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger