jeudi 30 septembre 2004

mercredi 29 septembre 2004

Abandonner Internet Explorer...

Une nouvelle faille découverte dans Windows/Internet Explorer laisse redouter des attaques de virus. Il s'agit de la manière dont les outils Microsoft gèrent le format JPEG (soit le format d'image le plus courant sur le net).

C'est sans doute, pour ceux qui ne l'aurait pas encore fait, le moment d'abandonner IE.

Voir l'article dans c|Net.

L'article recommande Firefox mais pour ceux qui sont habitués à l'intégration de Netscape, Mozilla (dans la même famille) devrait faire l'affaire aussi bien. Au passage, je conseille aux utilisateurs de Netscape de passer à Mozilla, c'est simple et tous les réglages de Netscape (courrier, etc.) sont conservés.

Voir le site de Mozilla/Firefox.

samedi 25 septembre 2004

Pierre Le Pillouër (2 posts)

Pierre m'avait (un peu hâtivement) reproché un manque de reconnaissance au moment de la sortie de Caillots (évènement pourtant mineur). Pour me rattraper je poste deux fois ce soir dans le journal de butinage: un post sur sitaudis et un post sur PLP lui-même, en visage et en voix.

jeudi 23 septembre 2004

Arabes et Musulmans

Retrouvé avant-hier soir, en testant des feuilles de style, une citation que je cherche depuis des mois dans les mauvais livres et que j'avais relevée en septembre 1999!

Elle illustre bien la dualité de l'expansion de l'Islam, à la fois le fait, ethnique, des Arabes et de peuples qui se sont associés à eux et le fait d'une religion universelle qui ne fait pas acception de nation.

Naipaul néglige complètement, il me semble, cette réalité fondatrice dans ses appréciations de l'Islam non arabe.

Voir la citation dans les notes de lecture (septembre 1999).

lundi 20 septembre 2004

Mondzain chez Meddeb

Promis, je ne posterai pas sur "Cultures d'Islam" chaque semaine... mais ce soir Abdelwahab Meddeb reçoit Marie-Josée Mondzain pour parler de l'image. Donc je ne résiste pas.

(J'avais fait, en 1996, quelques extraits du livre de MJ Mondzain: Image, icône, économie : les sources byzantines de l'imaginaire contemporain, publié au Seuil cette année-là.)

L'émission de la semaine dernière, avec George Saliba, est toujours en ligne, pour quelques jours.

dimanche 19 septembre 2004

Ressources alternatives

J'avais cessé de poster sur mon blogue para-professionnel de veille parce qu'entretemps s'était ouvert BiblioAcid de Nicolas Morin et Marlène Delhaye et je me suis dit qu'il valait mieux y poster. Cependant BiblioAcid n'est pas voué à la signalisation des produits documentaires eux-mêmes. D'où la réactivation d'un blogue de veille bibliothécaire consacré spécifiquement au signalement des ressources alternatives électroniques.

Poésie contemporaine: 10 ans de Nu(e)

Sur Revel@Nice, Loxias 6 Poésie contemporaine: la revue Nu(e) invite pour son 10e anniversaire Bancquart, Meffre, Ritman, Sacré, Vargaftig, Verdier...

Ce numéro de Loxias reflète les travaux présentés lors du 10e anniversaire de la Revue Nu(e), organisé à Nice en mars 2004 par Béatrice Bonhomme.

Voir aussi un article sur le numéro 18 de Nu(e) @ chantiers.org.

samedi 18 septembre 2004

Villepin et le soufisme

Dominique de Villepin au Rendez-vous des Politiques, hier. Je suis presque séduit, malgré le côté Chateaubriand face à l'océan. Et puis Catherine Clément fait une remarque et pose une question. Dans son bouquin, Villepin donne en exemple trois pays où sévissent mafia, criminalité et terrorisme: Afghanistan, Tchétchénie et Bosnie, et Catherine Clément poursuit: "les trois pays sont des pays soufis, or le soufisme est en train de craquer dans beaucoup d'endroits, dans ces trois pays il semble qu'il ait lâché, on sait bien qu'il est en train de reculer en Asie Centrale et imaginez ce qui se passerait si par malheur les confréries soufies commençaient à craquer en Afrique de l'Ouest". Et elle demande le point de vue de Villepin. Lequel botte en touche, parle d'autre chose, de la "donnée religieuse" en général. Malgré le ton et la musique qui gardent leur assurance, on sent bien qu'il s'est fait piéger comme un étudiant à bagout sur une question de cours non étudiée. Et tout à coup le discours du ministre apparaît d'une effrayante (je le dis au sens propre) minceur, non tant à cause de son ignorance ponctuelle sur ce point précis qu'à cause du besoin de conserver au fil de son discours les apparences de la souveraineté. Le ministre aurait pu répondre depuis une connaissance moins pointue, plus généraliste de la question. Parler de l'évolution moderne de l'Islam et de la relation entre l'affaiblissement des confréries et la montée du radicalisme. Il ne l'a pas fait parce qu'il se serait alors, je crois, placé sur un terrain où il serait apparu que la philosophe avait une compétence supérieure à la sienne et ce faisant, pour éviter de montrer une ignorance relative, il peut donner à croire à son ignorance absolue. J'y vois là un effet de la formation classique des élites françaises fondée, même si le mot a disparu, sur la rhétorique - et oui, alors, à nouveau je me sens platonicien.

mardi 14 septembre 2004

Cultures d'Islam: le temps arabe de l'astronomie

Encore une émission remarquable chez Abdelwahab Meddeb. Dimanche il recevait George Saliba, professeur à Columbia University, pour une point sur l'astronomie dans la culture islamique (j'aime particulièrement la façon dont Meddeb dit ça: "le temps arabe de l'astronomie" - avec cette précision que "arabe" désigne ici la langue de culture dominante et non l'ethnie). En gros, les savants arabo-musulmans ont complété l'édifice ptolémaïque, y compris en en critiquant les points faibles, en utilisant de nouveaux outils mathématiques inconnus des Grecs (il me semble de plus en plus évident que l'apport essentiel et original des arabo-musulmans à la science, ie à la civilisation, est mathématique). Si le pas képlerien n'a pas été fait (George Saliba montre que la "révolution copernicienne" est plus du domaine des représentations que purement scientifique: le décentrement de la terre est chez Copernic une réorganisation des données aristotélo-ptolémaïques), le corpus a été prêt pour Galilée-Kepler-Newton, avec sa mathématique et l'indication des points faibles (ainsi cette critique de la notion aristotélicienne d'éther comme substance simple et pourtant porteuse d'étoiles).
Autre point important évoqué dans l'émission: l'histoire de l'astronomie arabo-musulmane infirme les deux thèses invoquées pour expliquer la décadence musulmane: ni la synthèse "fermante" de Ghazali, ni la prise mongole de Bagdad en 1258 n'ont arrêté le progrès de la science astronomique.
(Liens complémentaires dans le butinage.)

mardi 7 septembre 2004

"Un capitalisme sans projet"

Bel article dans Le Monde de samedi soir: Les multinationales sur leur tas d'or, d'Eric Le Boucher.

Extraits:

Depuis dix ans, le résultat est remarquable : guerres, attentats de New York et autres événements géopolitiques à l'écho planétaire n'ont eu aucun effet. Les taux de profit sont accrochés, année après année, aux 15 % aux Etats-Unis et aux 12 % en France (où ils ont même tendance à gagner un point par an). (...)

les multinationales se retrouvent au sommet de considérables tas d'or... dont elles ne savent plus que faire. Microsoft, le géant des logiciels, qui est sûrement la machine à cash la plus performante au monde, a accumulé 60 milliards de dollars de réserves, cassette qui grossit d'un milliard tous les mois. (...)

les moyens financiers des entreprises dépassent leurs besoins, et le taux d'autofinancement grimpe à 115 % aux Etats-Unis, 110 % en Allemagne, 130 % au Japon : preuve chiffrée de l'excès de liquidités. (...)

Patrick Artus, chef économiste de CDX Ixis, s'alarme de cette évolution vers "un capitalisme sans projet". "Si les profits d'aujourd'hui ne font plus les investissements de demain, note-t-il en référence à l'adage, mais provoquent seulement des distributions de liquidités aux actionnaires, l'utilité de profits très élevés n'apparaît pas." Les entreprises, poursuit-il, devraient "rendre" l'argent aux clients en baissant leur prix de vente. Mais ce n'est pas le cas. Sans doute parce que la concurrence reste trop faible (...)les Etats-Unis ne sont pas non plus la vaste prairie de la concurrence pure : si Microsoft est trop riche, c'est qu'il manque de "challengers".(...)

La consommation reste le meilleur moteur de la reprise, faute d'investissement, justement. Le soutenir passe par la baisse des prix ou par l'augmentation des salaires. Les entreprises ne font pas leur devoir : elles profitent de la croissance mondiale sans la nourrir.

lundi 6 septembre 2004

Tchétchènes & Ingoutches

Dans Le Monde de ce soir:

"Les Tchétchènes et les Ingouches ne sont pas des humains, ce sont des animaux, des fauves. Comment peut-on tirer comme cela dans le dos d'enfants qui courent ! Staline avait raison. Il faut en finir avec eux, en les supprimant de la face de la Terre."

"- Ces Tchétchènes, il y a longtemps qu'on aurait dû en finir avec eux.

- L'armée aurait dû les bombarder jusqu'au bout, pour qu'il n'en reste plus un.

- Mais ça, les militaires ne le veulent pas. Ils auraient pu attraper Maskhadov et Bassaev depuis longtemps, en deux jours ! Non : ils font durer la guerre, pour toucher leurs budgets."


Paris, café Rouquet, bd St-Germain. Achats du jour (6 sept.)

- Carnets d'Afrique / Miquel Barcelò.- Le Promeneur, 2003. A cause de la cursivité des dessins et pour le début (plus que la 4ème de couverture, c'est l'incipit qui décide de mes achats):

Je suis à Gao et j'ai une maison sur le fleuve.

(...)

- La revue Conférence, n° 18, printemps 2004. Parce que j'avais besoin de lecture (je n'expliquerai pas, c'est un peu douloureux). (...)

- Un coffret Anthologie sonore de la pensée française. Chez Frémeaux et associés + INA. Pour mettre sur mon i-pod et remplacer France-Culture sur la route. Le poste de radio ne fonctionne pas sur la vieille Merç et de toutes façons l'écoute en direct de FC est de moins en moins satisfaisante.

dimanche 5 septembre 2004

samedi 4 septembre 2004

La Turquie et l'Europe

Débat entre Michel Rocard et François Bayrou sur l'adhésion possible de la Turquie à l'Europe chez Finkielkraut ce matin.

Je suis assez heureux d'entendre Rocard énoncer clairement une thèse qui est un de mes dadas: les cultures sont multiples, la civilisation est une. (Plus sur le blog-notes).

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger