dimanche 30 janvier 2005

Les mésaventures de Luc Ferry

En parallèle au post précédent, l'émission "Le Rendez-vous des politiques", où était reçu Luc Ferry, qui dit des choses intéressantes et sans langue de bois.

Voir en particulier son cahier des charges (très contrarié du fait, dit-il, de son environnement gouvernemental):

"Jean-Pierre Raffarin m'a demandé d'entrée de jeu de faire 4 réformes, 4 réformes avec lesquelles j'étais d'accord (...):

- la suppression des emplois jeunes (...),

- la décentralisation (...),

- la réforme des retraites (...),

- une rigueur budgétaire (...)

en échange, je disais, laissez-moi faire les 3 sujets auxquels je tiens:

- la lutte contre l'illétrisme (...),

- la question des sorties sans diplômes (...),

- la question de la prise en charge du handicap (...)

- et l'autonomie des universités."

(On remarquera que les 3 sujets de LF sont 4, comme les mousquetaires!)


Le bilan est assez limpide. Ce qui est étonnant, pour qui garde un peu de candeur à l'endroit de la culture politique française, c'est que LF n'ait pas démissionné mais qu'il ait été débarqué.

Comment mieux enseigner les mathématiques?

Hier, dans Science-Frictions, sur France-Culture, "Comment mieux enseigner les mathématiques?", Michel Alberganti recevait Laurent Lafforgue, professeur à l'IHES, médaille Fields (le "Nobel" des mathématiques) 2002, et Jean-Paul Delahaye, professeur à l'UST de Lille, pour traiter de la situation (très mauvaise) de l'enseignement des mathématiques. Parmi le concert assez nombreux qui déplore l'état de l'enseignement en France et dans le consensus qui se dégage tant bien que mal contre le "pédagogisme" (qui a été?) dominant dans la formation des enseignants et l'élaboration des programmes (lequel consensus n'a contre lui que d'être plutôt porté par des gens de droite), cet entretien structure un peu le constat (ce qui n'est pas étonnant venant de mathématiciens), d'abord en pointant le manque sur l'essentiel, à savoir sur le raisonnement mathématique ("Même dans les filières d’excellence, nous avons entendu, par exemple, des professeurs de certaines des meilleures classes préparatoires scientifiques de France témoigner que les étudiants leur arrivent
sans savoir ce qu’est une démonstration et en ignorant jusqu’aux règles élémentaires de la logique."
*), ensuite en liant ce déficit au déficit d'apprentissage de la langue ("L'enseignement le plus fondamental est à l’évidence celui de notre langue nationale, le français. À l’école primaire, l’apprentissage de la lecture et de l’écriture doit avoir priorité sur tous les autres."*), enfin en replaçant les mathématiques au centre de l'enseignement scientifique.
Les deux citations ci-dessus (*) sont extraites du texte "Les savoirs fondamentaux au service de l'avenir scientifique et technique. Comment les réenseigner." par Roger Balian, Jean-Michel Bismut, Alain Connes, Jean-Pierre Demailly, Laurent Lafforgue, Pierre Lelong et Jean-Pierre Serre, qu'on peut trouver à décharger sur le site de la Fondation pour l'innovation politique.

dimanche 23 janvier 2005

Entropie: Babylone (suite)

La semaine dernière, en postant cette nouvelle, je me disais: "On va voir comment l'opinion publique va traiter ça mais vu la façon dont les pillages des musées ont été assez vite été passé par pertes et profits, on peut prévoir que le sort de Babylone n'empêchera pas grand monde de dormir." Et bien, c'est confirmé: la nouvelle a diffusé sur les médias comme sur une grande mare l'onde causée par un petit caillou, jusqu'aux rives et c'est tout. Pourtant, ce genre de nouvelle, comme celle des pillages des musées iraquiens au début de l'intervention américaine, attestent de la barbarie de l'administration qui fait la guerre en Iraq autant que les tortures d'Abu Ghraib.

dimanche 16 janvier 2005

Entropie: Babylone

Les infos tout à l'heure m'apprennent les dégradations subies par le site de Babylone du fait de l'installation d'un camp militaire américano-polonais. Ça me met en rage.

On trouve sur le site du British Museum le texte du rapport de John Curtis qui est à l'origine de l'information.

Plus:

- La dépèche Reuters et l'article du Guardian qui ont lancé l'information avant-hier;

- Un article en français dans le Courrier International;

- Et une rafale de liens dans le Quick Blog.

Hits et Tsunami

La fréquentation des blogues a fait un bond ces derniers jours. Ce qui m'est un peu mystérieux. J'ai tout de même identifié un facteur de cette augmentation: c'est le post "Tsnunami: Siberut" où je répercutais un mel de Christophe. La plus grande partie des visites me vient par des moteurs de recherche et environ la moitié des requêtes sont sur "Siberut" et "Tsunami". Cercamon aura donc participé à ce mouvement noté dans les médias d'installation des blogues comme source d'information à l'occasion de la catastrophe asiatique. Y compris du côté problématique: l'information selon quoi Siberut aurait dérivé de 20 mètres vers l'ouest est au conditionnel et demande évidemment à être vérifiée!

Post sur le journal de butinage.

mercredi 5 janvier 2005

Quick Blog

Créé ce matin "Quick Blog" pour utiliser la fonction "blog this" intégrée dans FireFox et pour éviter d'encombrer les autres blogues avec des posts réduits à un simple lien (je continue d'envoyer vers les "ressources alternatives" les liens bibliothécaires). Il remplace le "Quick Blog" que j'avais créé avec Bloglines, dont le format était moins satisfaisant.

Il est inauguré par deux posts en rapport avec la situation de l'ensemble orthodoxe en Europe.

samedi 1 janvier 2005

1er janvier



La journée est superbe, baignée de lumière. Le ciel, cette nuit aussi, était net mais moi je ne l'étais plus trop. J'ai tout de même retrouvé les seules deux constellations que je connais avant de rentrer dans la maison. Je me réveille en milieu de matinée, un peu écoeuré, un peu irrité, dizzy, et dans la fenêtre en face de mon lit un pur soleil illumine les belles maisons de l'autre côté sur la pente de Bendejun. Comme tous les ans, ou presque, je me dis que c'est une curieuse façon de commencer l'année, en retard sur le jour et avec plus ou moins de gueule de bois!

Mais la promesse du jour chassera la mélancolie. A ceux qui passent par ici, une bonne année 2005, lumineuse. Et en manière d'étrennes (et de contre-pied), quelques lignes d'Edmond Jabès que je viens de rencontrer chez Youssef Seddik.

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger