jeudi 28 décembre 2006

Deborah Lipstadt: une autre stratégie face au négationnisme

L'université d'Emory prévoit de consacrer 2 millions de dollars à la traduction en arabe et en farsi du site Holocaust Denial in Trial, animé par le professeur Deborah Lipstadt. Ce site présente les preuves produites à l'occasion du procès que l'"historien" révisionniste britannique David Irving avait intenté à Deborah Lipstadt suite à la publication du livre Denying the Holocaust: The Growing Assault on Truth and Memory en 1994, où il se prétendait calomnié. Le procès a été perdu par David Irving en 2000.

En février dernier, David Irving a été condamné à 3 ans de prison ferme en Autriche, en vertu de la loi prohibant les activités nazies. A cette occasion Deborah Lipstadt a déclaré:
I am uncomfortable with imprisoning people for speech. Let him go and let him fade from everyone's radar screens.
(Dans la suite de l' interview, elle exprime son opposition de principe aux lois mémorielles:
Generally, I don't think Holocaust denial should be a crime," she says. "I am a free speech person, I am against censorship. I don't find these laws efficacious. I think they turn Holocaust denial into forbidden fruit, and make it more attractive to people who want to toy with the system or challenge the system.
We don't have laws against other kinds of spoken craziness. If you're a medical quack and you hurt someone, there's a law against that. But if you're a medical quack and you stand on the street corner preaching that you have an elixir that cures cancer and saves lives, no one throws you in jail.
Avec cependant une exception pour les pays qui furent le coeur du système nazi:
Germany and Austria are not so far past the Third Reich. So I can understand that the swastika symbol, Mein Kampf, Holocaust denial, being a neo-Nazi and all the rest have a certain potency there that they would not have in the United States. And Austria is a democracy. If the citizens of Austria were against these laws, they could change them. Austria and Germany are different, but I would not support those laws being instituted elsewhere.
source: BBC NEWS.)

La plus grosse partie de la peine de David Irving a été commuée en sursis en appel suite à quoi il a été expulsé d'Autriche la semaine dernière. Voir le commentaire de DL sur son blogue.

(via Marc Kravetz)

mercredi 27 décembre 2006

Les microsociétés des jeunes dans les quartiers d’habitat social / Joëlle Bordet

sur le blogue de Laurent Fabius:
Les adolescents confrontés à l’exclusion sociale n’ont pas pu faire l’épreuve du moratoire psychosocial, décrit par Erikson (1978) et n’ont pas pu vivre le processus d’individualisation leur permettant de se reconnaître comme sujet social. Ils ont créé des microsociétés de repli, « contre-dépendantes » des valeurs de la société dominante. Ils ont par la création de liens symbiotiques forts tentés de mettre à distance les images négatives produites par leurs échecs. Cette situation les a conduits à s’inscrire dans des modes de vie caractérisés à la fois par la chronicité et l’immédiateté. Il leur est très difficile de se projeter dans le futur et de développer des stratégies pour se réaliser personnellement. Progressivement, les leaders héroïques ont été supplantés par des leaders « patron » des trafics et de la dette au sein de la cité. Être dans « le double » signifie bénéficier d’un emploi légal et être le leader de l’économie souterraine.
(via Nissa 2008)

lundi 25 décembre 2006

Noël turkmène

Les grandes puissances, les Etats-Unis, l'Union européenne, doivent intervenir. La France en particulier, qui s'est suffisamment illustrée au Turkménistan avec le groupe Bouygues, ces dernières années. Pour nous, Bouygues est synonyme d'IG Farben [firme allemande qui produisait le zyklon B, utilisé dans les camps nazis d'extermination, ndlr]. Les palais de plusieurs centaines de milliers de dollars que Bouygues a construits pour le dictateur turkmène non seulement sont amoraux, mais n'auraient pas été possibles sans corruption. Quoi qu'il arrive au Turkménistan, vous pouvez être sûr que Bouygues en sera chassé. Beaucoup d'autres firmes européennes comme Siemens ou Daimler-Benz ont ignoré tous les principes moraux et démocratiques pour faire de l'argent grâce à cette dictature. Niazov aurait accumulé jusqu'à 50 milliards de dollars sur ses comptes personnels à la Deutsche Bank. Nous attendons que les banques occidentales rendent cet argent au peuple turkmène.

jeudi 21 décembre 2006

Saparmurat Nyazov Türkmenbashi


6552SQ
Originally uploaded by cercamon.
L'ami des Bouygues (Martin sur la photo, prise en avril dernier à Ashgabat) est décédé cette nuit. Son nom de règne ne signifie pas, comme le dit Le Monde relayé à la radio ce matin, "père des Turkmènes" mais "chef (tête) des Turkmènes". La référence à Kemal Atatürk ("le père des Turcs"), si référence il y avait, ne serait pas si directe. Lors de mes séjours au Turkménistan, je me suis demandé si le slogan qu'on voyait affiché un peu partout: "Bir Halk, bir Watan, bir Sardar" ("Un peuple, un pays, un chef.") portait une référence consciente ou non.
("Bash" est le mot turc pour "tête" d'où "chef", "Sardar" est l'équivalent en persan: "sar" = "tête", "dar" = "porteur").

Sarkozy / Le Meur, revu par Tristao

L'entretien Sarkozy / Loïc Le Meur post-synchronisé par le petit-fils de PMF. Via Easywriter@politique.fluctuat.net: "C'est bien un peu naze mais ça me fait rire quand même."

Paris VIII


DSC00017
Originally uploaded by coulmont.
... par Baptiste Coulmont.
"Un morceau qui sert de banc. Etat dégradé depuis plusieurs mois. Pas de réparation en novembre 2006. "
(voir l'ensemble des photos)

dimanche 17 décembre 2006

Pour une redéfinition de la social-démocratie?

Conseillé à l'instant par Yves Michaud à l'Esprit Public: Capitalisme ou démocratie ? L'alternative du 21ème siècle / Marc Fleurbaey (Grasset et Fasquelle):
Chômage, inégalités, précarité… Notre « modèle social » affiche de bien piètres performances. Faut-il alors en faire le dernier rempart contre les assauts du libéralisme qui, mondialisation aidant, préfigurent un monde plus compétitif et plus dur pour les perdants ? Ou faut-il, au contraire, rechercher une nouvelle articulation entre marché et Etat, entre concurrence et protection ? Observant les évolutions de long terme des sociétés modernes, l'auteur décèle un décalage frappant entre l'hégémonie croissante des valeurs démocratiques dans le discours ambiant, allant de pair avec les capacités d'autonomie accrue des citoyen(ne)s et la persistance de l'autoritarisme et des rapports inégaux dans la sphère économique. Ce décalage pourrait fournir la clef d'un scénario optimiste pour le futur. En effet, la logique démocratique a vocation à s'imposer dans tous les lieux où se prennent des décisions qui affectent l'économie et en particulier l'entreprise , qui pourrait fonctionner de façon à la fois plus équitable et plus efficace en organisant une meilleure prise en compte des intérêts de chacun. En allant au bout du raisonnement, on voit se profiler une nouvelle « sociale-démocratie », qui mériterait mieux son nom que l'ancienne. Alors que cette dernière instituait, sous l'égide d'organismes centraux, une protection sociale uniforme et, d'un certain point de vue, paternaliste, sans s'attaquer aux prérogatives des élites dirigeantes, la nouvelle social-démocratie apporterait plus de sécurité, d'autonomie et d'égalité en donnant à chacun les moyens de participer aux décisions qui le concerne. Le marché garderait sa place centrale dans les rouages économiques, en raison des vertus démocratiques de la décentralisaton. Néanmoins, la démocratisation de l'entreprise représenterait un réel progrès économique et social, et induirait un dépassement des rapports sociaux inégaux qui caractérisent le capitalisme. Cet après-capitalisme « démocratique » ressemblerait bien peu aux divers scénarios étatistes qui ont longtemps alimenté les espoirs de progrès social, mais une telle perspective semble mieux à même de répondre aux défis de notre époque.
(Me rappelle 1981, après mai je me disais: "Ce qu'il faut partager, c'est le pouvoir, pas l'argent." Et puis j'ai vite déchanté, sans véritable surprise d'ailleurs, très vite l'"autogestion" et derrière ce mot toute stratégie de désenclavement du pouvoir a été disqualifiée, "ringardisée". Curieusement ou caractéristiquement, l'évolution s'est faite en parallèle au sein de la gauche de gouvernement, en France, et au sein de la culture du management. En écoutant Yves Michaud à l'instant, j'ai eu le sentiment d'un énorme gâchis, d'une énorme perte de temps: 25 ans, une génération.)

vendredi 8 décembre 2006

Europe is Not a "Christian Club" - Thomas Kleine-Brockhoff at PostGlobal

Europe is Not a "Christian Club" - Thomas Kleine-Brockhoff at PostGlobal:
"The Pope did something courageous. Two camps oppose EU membership for Turkey, the culturalists and the institutionalists. The culturalists believe that Europe is an association of free peoples bound together by tradition and identity. Europe has borders to protect this and Christendom helps define those borders. In other words: Muslims don't belong in Europe. To the culturalists, the Siege of Vienna never ended. 1683 equals 2006. And EU accession is the newest incarnation of the long-standing Turkish desire to conquer Europe. The institutionalists believe Turkey can't join because the EU isn't ready for it."

Voyages@Flickr > Istanbul en février dernier

Mis en Flickr les photos de mon avant-dernier passage à Istanbul: le nord de Stamboul, les murs de Constantinople, Mihrimah, pas mal d'églises byzantines: Kariye, Pammakaristos et retour à Sainte Sophie où j'ai attrapé la crève (cf. les notes dans le blogue "Voyages"), la mosquée du sultan Selim et le quartier du Fener, St Stéphane des Bulgares et un petit tour sur la Corne d'Or.


1.IMG_6856.JPG, 2. IMG_6880.JPG,
3. IMG_6907.JPG, 4. IMG_6920.JPG,

5. IMG_6943.JPG, 6. IMG_6946.JPG,
7. IMG_6951.JPG, 8. IMG_6961.JPG,

9. IMG_6965.JPG, 10. IMG_6970.JPG,
11. IMG_6973.JPG, 12. IMG_6976.JPG,

13. IMG_6982.JPG, 14. IMG_6989.JPG,
15. IMG_7011.JPG, 16. IMG_7015.JPG,

17. IMG_7025.JPG, 18. IMG_7043.JPG,
19. IMG_7047.JPG, 20. IMG_7083.JPG,

21. IMG_7111.JPG, 22. IMG_7118.JPG,
23. 7162.JPG, 24. IMG_7309.JPG

jeudi 7 décembre 2006

Athétürk > 2006, la chevauchée épique et passée sous silence des caricaturistes turcs

Aurel dans Athétürk:
Quand finalement les caricatures xénophobes du journal danois furent révélées à la presse mondiale, Emre Ulas, oeuvrant au quotidien national Radikal, n'a pas attendu les réflexions d'éditorialistes européens pour faire son travail de caricaturiste...









Traduction :
-tu peux exploiter ma religion, tout le monde le fait...
-tu peux en faire un moyen d'exploitation, et même des pays le font...
-tu peux tuer, faire des massacres en son nom, et nous faisons ça...
-mais tu ne peux pas la caricaturer!!!

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger