samedi 30 avril 2005

FC > Répliques > Heidegger

En complément du post précédent, l'émission de Finkielkraut (p) ce matin revient sur la question Heidegger et fait en quelque sorte un épilogue à la série des "Chemins de la Connaissance" de l'autre semaine.

jeudi 21 avril 2005

FC > Heidegger et le nazisme

Toute la série est intéressante mais surtout (imho) l'émission d'aujourd'hui (p) où Jacques Mugnier reçoit Frédéric Nef, de l'EHESS. Extrait de la présentation: "Kant, nous a-t-on appris, a signé la condamnation de la métaphysique. Désormais réduite à un corpus de textes à jamais clos, il nous reviendrait de l'analyser, voire de la déconstruire. Place, sur la scène philosophique actuelle, à l'herméneutique, à la phénoménologie, aux sciences cognitives, toutes choses qui ont rompu leurs amarres d'avec la métaphysique. [...] Frédéric Nef [dans Qu'est-ce que la Métaphysique? .- Gallimard, 2004], qui reformule la question posée par Heidegger en 1929, montre l'inverse : la métaphysique est parmi nous. Nombreux sont les philosophes modernes et contemporains qui s'en réclament ou la relancent - de Russell à McTaggart, de Whitehead à Armstrong, de Kripke à Lewis : ils prennent pour objet la structure ultime du monde grâce aux concepts fondamentaux d'essence, d'existence, de propriété, d'objet, de monde et de possibilité."

lundi 18 avril 2005

Désir d'Europe?

Pas en France en tous cas, puisqu'il est clair que si le non l'emporte le mois prochain, c'est le non à l'Europe qui sera vainqueur (note): le "non pour une autre Europe", lorsqu'il n'est pas un masque (comme pour les communistes), ne sera qu'une force d'appoint au socle souverainiste.
Pourtant ce désir d'Europe existe dans le monde: voir un post récent de Pascal Riché sur le blogue "A l'heure américaine", qui fait état d'un sondage (PIPA) qui montre que l'Europe et singulièrement la France ont une image positive dans le monde. Ecouter également l'émission de Nicolas Demorand jeudi matin dernier (p), où était reçu l'économiste américain Jeremy Rifkin pour parler du "rêve européen" qui remplacerait le rêve américain (il était remarquable, et consistant avec le résultat du sondage PIPA, combien le rêve européen de Rifkin devait à la tradition historique française). Tout se passe comme si le monde nous (Europe et France) demandait de refaire l'histoire (je pense également à la Turquie) et que nous refusons, au point, en France, de la faire à rebours (cf. le post précédent de PR: "Les partisans du "non" préfèrent sans doute garder un bon gros punching ball, les USA, seuls responsables de la marche du monde.").

mercredi 13 avril 2005

FC > eloge du savoir > Bouveresse, Gödel et Saint Anselme

La grève à Radio-France me pousse à aller chercher dans les archives de France-Culture de quoi maintenir la continuité de l'écoute. Comme j'écoute rarement la radio à 6:00 du matin (seulement lorsque j'ai un avion à prendre), l'"Eloge du savoir" représente une réserve sûre où puiser. Je tombe comme ça sur la série de cours donnés par Jacques Bouveresse au Collège de France sur: "Kurt Gödel : mathématiques, logique et philosophie" (p). Malheureusement j'écoute généralement la radio en faisant autre chose et ces émissions-là demandent une attention constante. J'écoute mais j'aurais à réécouter.
Malgré l'incomplétude (ouaf!) de ma compréhension, je capte un certain nombre de choses qui m'intéressent. D'autant que pour calmer mon prurit de faire autre chose pendant mon écoute sans m'éloigner trop du discours de Bouveresse, je surfe un peu sur la toile autour de l'émission.
Je me souviens qu'il y a quelques années, au moment de l'affaire Sokal, Jacques Bouveresse, qui à la différence de la plupart des intellectuels français, avait rejoint le camp sokalien, stigmatisait particulièrement l'utilisation hors champ du théorème d'incomplétude de Gödel. Or, si je m'identifiais moi-même décidément avec le camp sokalien, l'utilisation philosophique générale du théorème de Gödel me semblait non seulement légitime mais capitale comme formalisation d'un principe directeur. Depuis il m'en reste comme une démangeaison, l'envie de comprendre exactement l'argument de Bouveresse. Comme je ne suis philosophe qu'en dilettante, la démangeaison me reste. Mais j'ai peut-être trouvé tout à l'heure une manière de baume à lire le résumé fourni par Jacques Bouveresse de son cours sur le site du Collège de France: "au nombre des absurdités qu'on entend proférer assez souvent à propos du théorème de Gödel figure l'idée qu'il aurait été démontré que même une discipline comme l'arithmétique peut comporter des propositions qui ne sont ni vraies ni fausses. En réalité, la proposition indécidable de Gödel est vraie et peut être reconnue comme telle par une argumentation métamathématique, bien qu'elle ne soit ni démontrable ni réfutable."
Pour moi, l'exportation (légitime) du théorème de Gödel n'est pas dans la proclamation du relativisme (propositions ni vraies ni fausses) mais dans la dépendance de tout ensemble formel de preuve d'un méta-ensemble non justiciable du formalisme de l'ensemble premier, le meta-ensemble ultime étant le langage commun. En d'autres termes une sortie qui peut être platonicienne (à la différence des ruptures radicales, nietzschéennes, avec le platonisme) de l'illusion platonicienne selon quoi la différence radicale entre la science et l'opinion doit fonder le projet d'un remplacement total de l'opinion par la science et de la constitution d'un savoir certain (scientifique) de toutes choses.
Bon, mais je ne suis pas sûr d'avoir bien compris le propos de Bouveresse et il faudra que j'y revienne!
En attandant je trouve que Gödel, croyant, avait produit une reformulation de la preuve ontologique de l'existence de Dieu, celle à quoi est associé le nom de Saint Anselme et reformulée une première fois par Leibnitz. Gödel n'avait communiqué sa "preuve" qu'à des amis, par prudence, et elle n'a été publiée qu'après sa mort (il se laissa mourir de faim à 72 ans par crainte d'être empoisonné!).
Liens sur le butinage.

samedi 2 avril 2005

FC > Continent Sciences > Les mathématiques en Chine

Transféré ici:
http://cercamon.wordpress.com/2005/04/02/fc-continent-sciences-les-mathematiques-en-chine/

FC > 1er pouvoir > Les Blogs

Ce matin (Le premier pouvoir- p), Elisabeth Lévy et ses acolytes reçoivent Daniel Schneiderman et David Abiker, auteurs du Bigbangblog, pour parler des blogues. Le ton est donné par le chapeau introductif: Qu’il soit réalisé par un homme politique en quête de militants, un journaliste en mal de publication ou un lycéen soucieux d’épater ses camarades ou de se venger de ses professeurs, le blog –site internet personnel et interactif- est un média sans médiateur. (...) En France, où on les connaît d’abord comme déversoirs des espoirs et rancoeurs adolescents, les blogs, en l’absence de toute instance de légitimation, suscitent méfiance et controverses. (...) Faut-il réglementer la blogosphère. DS et DA font de méritoires efforts (notamment en remarquant que le débat réel sur la constitution européenne se fait plus sur la toile que dans les médias classiques) pour sortir leurs hôtes de leurs préjugés et inquiétudes (note) sans grand succès.
NB. en début d'émission Gilles Casanova ("préposé à la pureté de la langue") donne une explication-étymologie inexacte du mot blog/weblog. La composante "log" ne provient pas (directement) de "logos" mais de "logbook", où l'élément "log" est une abréviation de "logarithme" ("logos" + "arithmos")[passage biffé: mise à jour du 1er avril 2013. On peut dire aussi des conneries sur un blogue, voir sur une encyclopédie collaborative! Je n'ai pas retrouvé l'information erronée sur WP ceci dit. L'article "Log" vers lequel je renvoie à été détruit puis remplacé par une page d'homonymie]. Cf. articles Wikipedia "weblog" & "Historique (informatique)". Comme quoi on peut dire des conneries sur des médias "légitimés"!
Voir aussi, sur BigBangBlog, justement, un post de David Abiker sur une récente émission de TF1 sur les blogues.

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger