mardi 31 octobre 2006

Liberté irrépressible?

Il y a quelques jours je déposais un billet évoquant les possibilités qu'offraient les nouveaux outils technologiques (spécialement les téléphones "couteaux suisses" alliés au web) pour la défense des libertés. L'optimisme ne saurait être cependant que modéré: les dirigeants prennent conscience de la puissance de ces technologies et réagissent de manières diverses qui vont des crispations françaises aux brutalités chinoises ou iraniennes en passant par les réquisitions américaines sur les données (voir l'article de Samizdat.net pour un catalogue).

A l'occasion du Forum sur la Gouvernance d'Internet (IGF) qui se tient à Athènes toute cette semaine, Amnesty International a publié une déclaration et lancé un appel aux blogueurs pour leur demander de défendre la liberté d'expression sur Internet et en faveur du blogueur iranien Kianoosh Sanjari, détenu au secret depuis le début du mois.

La campagne irrépressible.info propose aux blogueurs, outre la signature de la déclaration, l'inclusion sur leur site, de diffuser sur leur site "des extraits de documents qui ont été censurés. Ce que je fais ici 'en ahut à droite). Un clic sur la fenêtre mène au site censuré.

(via samizdat.net)

Défendre les droits humains dans le cyberespace - Amnesty International
La période de grâce initiale, durant laquelle les internautes jouissaient d’une liberté totale, est terminée maintenant que les autorités ont rattrapé leur retard technologique.
Déclaration d'Amnesty International à l'ouverture du Forum sur la gouvernance d'Internet, Athènes 2006 - Amnesty International
Toutefois, si Internet a apporté la liberté d'information à des millions d'utilisateurs, il a également signifié l'emprisonnement pour d'autres, lorsque les gouvernements cherchent à restreindre les libertés. Des sites web et des blogs ont été fermés ; des pare-feux sont mis en place pour bloquer l'accès à l'information. Des gouvernements ont limité ou bridé les moteurs de recherche afin que les personnes vivant sur leur territoire ne puissent plus accéder à certaines informations.
Accueil | irrepressible.info Campagne d’Amnesty International
Des forums de discussion sont surveillés. Des blogs sont supprimés. Des sites Internet sont bloqués. Des moteurs de recherche sont bridés. Des personnes sont emprisonnées uniquement parce qu’elles ont mis en ligne et partagé des informations.
samizdat.net
L’appel a été lancé alors que se prépare le Forum sur la gouvernance d’Internet (IGF). Ce forum aura lieu à Athènes, du 30 octobre au 2 novembre, et portera sur l’avenir d’Internet. Amnesty International a publié une déclaration destinée à l’IGF le 27 octobre. Pendant le Forum, une délégation de l’organisation veillera à ce que les droits humains ne soient pas laissés de côté et restent au cœur des débats.

La déclaration d’Amnesty International coïncide également avec un appel urgent pour la défense d’un blogueur iranien arrêté ce même mois. Kianoosh Sanjari a été interpellé au début du mois d’octobre alors qu’il rassemblait des informations sur des affrontements entre les forces de sécurité et des sympathisants de l’ayatollah chiite Boroujerdi.

Yahoo!, par le biais de son partenaire chinois, Alibaba, a transmis aux autorités chinoises des informations confidentielles et personnelles concernant ses utilisateurs. Ces informations ont servi à condamner et à emprisonner des journalistes.

Microsoft a fermé le blog de Zhao Jing, un chercheur du New York Times basé à Pékin, à la demande du gouvernement chinois.

Pendant ce temps, Google lançait, pour le marché chinois, une version censurée de son moteur de recherche.

Par l’intermédiaire de sa messagerie Yahoo, le journaliste chinois Shi Tao avait envoyé un courrier électronique à un site web situé aux États-Unis. Il y résumait une directive interne du gouvernement chinois destinée aux journalistes et concernant le traitement médiatique de l’anniversaire des événements de la place Tiananmen. Shi Tao a été condamné à dix ans d’emprisonnement pour avoir «divulgué des secrets d’État à l’étranger».

En Tunisie, Mohammed Abbou, avocat et défenseur des droits humains, purge une peine de trois ans et demi d’emprisonnement, essentiellement pour avoir publié sur Internet des articles critiquant les autorités tunisiennes.

Le dissident vietnamien Truong Quoc Huy a été arrêté pour la première fois en octobre 2005 avec deux autres jeunes gens. Il avait participé à une discussion sur un site web consacré à la démocratie et aux droits humains. Il a été détenu au secret pendant neuf mois, puis relâché. Toutefois, le 18 août 2006, il a de nouveau été arrêté alors qu’il était connecté à une salle de discussion en ligne, dans un cybercafé de Ho Chi Minh-Ville. L’endroit où il se trouve reste inconnu et aucune accusation le concernant n’a été rendue publique.

lundi 30 octobre 2006

De la fonction royale, des candidats socialistes et de Ségolène Royal en particulier

Il y a un an ou un peu plus, nous passions en revue, je crois que c'était à l'occasion d'un souper amical, les candidats socialistes possibles à l'élection présidentielle. Et l'un de nous a fait le raisonnement suivant (que n'excusait que le vin déjà bu) : le président de la république française est à la place du roi (c'est ainsi qu'on le perçoit enfant puis en devenant adulte, se voulant plus citoyen que sujet, on évite de le penser mais il en reste quelque chose, au profond). A ce titre il se doit d'être mâle et catholique (voir les notes "Les protestants français et le pouvoir" et "Mendès-France et Mitterrand"). Or aucun des candidats socialistes ne remplit les trois critères: 2 juifs, un protestant et une femme...

A l'époque Ségolène Royal ne caracolait pas encore sur la courbe des sondages mais il prétendait que c'était elle qui avait le plus de chance de briser la règle occulte. L'une des raisons qu'il en donnait était que les motifs que pourrait avoir l'électeur pour écarter un candidat protestant ou juif, ledit électeur (au moins s'il est disposé à voter socialiste) ne les admettrait pas consciemment, c'est-à-dire qu'il n'admettrait pas que sa raison de ne pas voter Strauss-Kahn ou Jospin soit leur origine ethnico-religieuse, et que donc les raisons qu'il se donnerait seraient d'une autre nature, légitime. A l'inverse, l'électeur mâle aurait moins de difficulté, voire une certaine complaisance, à reconnaître son machisme et dans cette mesure serait capable de le surmonter au moment de déposer son vote.

Christian Fauré donne ces jours-ci sur son blogue un exemple appliqué de ce raisonnement:
Si un jour je devais avoir le choix de placer le nom de Ségolène Royal sur mon bulletin de vote et, qu’une fois dans l’isoloir, je ne le fasse pas : une petite voix me dira-t-elle: “si je n’avais pas été une femme, n’aurais-tu pas voté pour moi ?”

Etiquettes Technorati: - -

mercredi 25 octobre 2006

Little Brothers (Big Brother 2.0 ?)

Le site Global Voices met en ligne un sous-blogue consacré à la diffusion de vidéos témoignant de violations des droits de l'homme. On peut y voir par exemple cette vidéo de violences policières à Ruian, en Chine:



(via Boing Boing)

A première vue un grand nombre de ces vidéos ont été prises par des téléphones portables. Et si la diffusion de la technologie, qu'on présente souvent comme l'arme du pouvoir pour surveiller les gens, pouvait aussi se retourner et servir aux gens à surveiller les pouvoirs?

A propos de la transformation des téléphones en "couteaux suisses" numériques, on peut jeter un coup d'oeil à l'Observatoire sociétal du Téléphone Mobile (signalé par Jean-Michel Salaün) où l'on apprendra entre autres que la coupure générationnelle s'agissant des téléphones portables se situe à 40 ans, qu'au-delà de cette coupure, on trouve plus de réticence et la volonté décidée de ne se servir du téléphone que pour téléphoner, alors qu'en deça, le téléphone est devenu un objet à faire toutes sortes de choses, notamment prendre des photos ou des vidéos, on apprendra aussi que l'usage du portable n'est pas différencié selon les catégories sociales et enfin que quelque soit le type d'usage, pour les moins de 40 comme pour les plus de 40 ans, il faut généralement 3, 4 ans pour maîtriser l'outil (notamment intégrer l'étiquette).

dimanche 22 octobre 2006

Du judéo-christianisme à Maison d'Etudes

Ce matin Victor Malka recevait Javier Teixidor, à propos du judéo-christianisme. Le dialogue est assez crispé et Victor Malka malmène quelque peu son interlocuteur qui semble interloqué C'est qu'il n'est peut-être pas au fait des débats ou prises de position français qui se laissent deviner derrière les interventions de VM. J'ai quelques idées sur les raisons de cette crispation mais n'ai pas le temps aujourd'hui de les développer. On les devinera peut-être à parcourir les quelques liens que je mets ci-dessous:

- Michel Warschawski (sur le site de Tariq Ramadan):
la « civilisation judéo-chrétienne » est un concept qui me fait rire jaune : il s’est construit sur le sang de millions de martyrs juifs qui au cours des deux derniers millénaires, a abreuvé le sol de l’Europe chrétienne de Saint Louis au pogrom de Kichinev, d’Isabelle la Catholique à Treblinka. (autres extraits)
- mon commentaire sur un billet de Reprises:
Ton billet ne démontre-t-il pas ce qui est justement problématique dans cette définition de l'Occident comme judéo-christianisme. Quid de l'héritage grec, cher au Saint Père? Quid de l'héritage musulman, sous-estimé par le même?
Cette expression m'a toujours gêné (à propos, d'où vient-elle?), je lui préfèrerais "judéo-hellénisme". Ca ressemble à une définition du christianisme (Benoît XVI toujours)? Ce pourrait être aussi bien une définition de l'islam (cf. Youssef Sedik, entre autres) ou de l'agnosticisme/athéisme post-chrétien.
(Dans le commentaire suivant le mien, Françoise Lalou rappelle la définition érudite du judéo-christianisme, à savoir, le mouvement chrétien primitif qui se poursuivait à l'intérieur du judaïsme, lequel constitue le sujet principal du livre de Teixidor. La discussion cependant porte sur l'usage du terme récent "civilisation judéo-chrétienne", qui daterait, selon Warschawski, des lendemains du génocide nazi. Cette notion a été théorisée par Jacques Ellul qui en fait l'opérateur d'une séparation essentielle des monothéismes occidentaux d'avec l'Islam. Cf. infra.)

- Trois billets sur Cercamon à propos d'un livre de Jacques Ellul et des thèses d'Alain Besançon.

Je recherche par ailleurs trace sur le web des déclarations de Tariq Ramadan sur judaïsme et christianisme ainsi que du débat entre Yehoshoua Leibowitz et Marcel Dubois, auxquels Victor Malka faisait allusion.

Enfin j'ai mis sur Cercamon la lettre persane citée par VM au cours de l'émission.

dimanche 15 octobre 2006

Butinage: loi sur le génocide arménien

Un Turc d’origine arménienne: « J’en ai assez du mot génocide » ACTURCA
«Cette proposition de loi n’est pas une aide mais une claque.» Raffi A. Hermonn, journaliste franco-turc d’origine arménienne qui milite depuis des années pour «briser le tabou arménien chez les Turcs et le tabou turc chez les Arméniens», n’a pas de mots assez durs pour critiquer la proposition de loi socialiste présentée ce jeudi à l’Assemblée nationale française et qui vise à pénaliser la négation du génocide arménien. «La question arménienne est devenue un instrument pour tirer les oreilles de la Turquie, s’insurge-t-il. Or nous ne sommes pas un instrument! Si les Français veulent résoudre ce problème, ils doivent encourager l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne.»

«Aujourd’hui, les quotidiens, les radios, les chaînes de télévisions parlent, souligne Raffi Hermonn. Il existe en Turquie des universitaires, des intellectuels et des démocrates qui osent. Ce sont les plus patriotes des citoyens de ce pays. Bien sûr, l’hirondelle ne fait pas le printemps, mais elle l’annonce!»

La diaspora s’endort et se réveille avec le 24 avril (date de la commémoration du génocide) alors que l’Arménie a besoin de beurre et d’électricité!
Génocide arménien : amendement Devedjian
« Ces dispositions ne s’appliquent pas aux recherches scolaires, universitaires ou scientifiques. »
Ne tuons pas le dialogue avec laTurquie
Des procureurs obtus, des avocats ultranationalistes poursuivent des journalistes, des écrivains, des universitaires, accusés d'insulter la «turquité», aux termes de l'article 301 du code pénal, parce que leurs oeuvres et leurs propos fouillent sans ménagement dans ce passé-là.

Toute une frange de la société turque et l'Union européenne sont vent debout contre l'interprétation abusive et liberticide qui est faite de l'article 301 et exigent qu'il soit amendé.

Dans ce contexte, le projet de loi soumis à l'examen des députés français, s'il était adopté, aurait un effet désastreux. Alors que le dialogue doit absolument s'approfondir, au sein de la Turquie même, entre la Turquie et l'Arménie, entre la Turquie et la communauté arménienne dans son ensemble, pour guérir enfin les cicatrices de l'histoire et conduire à la réconciliation, cette loi ne ferait qu'opposer une vérité officielle à une autre.

Il n'est nul besoin de s'étendre sur la très vive déception que provoque cette initiative auprès de tous les Turcs qui voient dans l'Union européenne un levier puissant en faveur des réformes, des libertés, et notamment de la liberté d'expression. Du reste, des personnalités comme le patriarche arménien Mesrob II ou Hrant Dink ne s'y sont pas trompées qui ont toutes pris leurs distances par rapport à cette loi.
BBC NEWS | Europe | France warned over 'genocide' law
The bill could be supported by French politicians looking to curry favour with France's large Armenian community, says the BBC's Oana Lungescu in Brussels.

But Mr Sarkozy - who has opposed the idea of Turkey's accession to the EU - has also been accused of trying to stir up anti-Turkish sentiment just as the EU is considering Ankara's progress on harmonisation.
Le Conseil de l’Europe critique la position de J. Chirac « ACTURCA
Le président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), René van der Linden, a critiqué lundi le président français Jacques Chirac qui a jugé samedi à Erevan que la Turquie devait reconnaître le génocide arménien avant d’adhérer à l’Union européenne.

“On ne peut changer les règles du jeu au milieu du jeu” a-t-il déclaré à la presse, en rappelant les conditions d’adhésion fixées à Ankara par l’Union européenne.

Une visite au Vignal

Grâce au blogue de Claude Chatron-Collet, je découvre l'album photo d'une visite faite au Vignal, sous les auspices de la Société Centrale d'Agriculture, d'Horticulture et d'Acclimatation de Nice et des Alpes-Maritimes, il y a exactement trois ans. Presque tous les jours je longe ces murs et ces haies de cyprès en imaginant vaguement ce qu'ils cachent... Les photographies n'épuisent pas l'imagination.

Leçons nordiques

Décidément, pour le parti socialiste français au moins, le vent européen souffle du nord. Si les caricatures danoises ont donné le la d'une mobilisation qui trouve depuis régulièrement occasion à s'entretenir, les derniers Nobels attribués semblent opposer une réfutation douce aux errements de la gauche française. Pas la peine d'insister sur le commentaire que fait l'attribution du Nobel de littérature à Orhan Pamuk au vote français du matin. Le prix Nobel de la paix pourrait également être l'occasion de réfléchir à des moyens de remédier aux vices du libéralisme réel qui ne soient pas automatiquement étatistes et anti-libéraux.

Etiquettes Technorati: -

vendredi 13 octobre 2006

Ouf, je suis de gauche...

... du moins selon ILYS (site réactionnaire chic) qui m'a mis dans son blogroll sous la catégorie "Gauchiste". Mon surmoi est rassuré. Que me vaut cette promotion? Je me suis d'abord dit qu'aujourd'hui le consensus devient tel que de ne pas rallier le front national de défense de l'identité occidentale (nationale / républicaine / européenne / chrétienne / post-chrétienne / laïque - l'épithète est laissée au choix, de toutes façons ça veut dire "nous") contre la menace islamique suffit pour être classé à l'extrême-gauche (style Alain Badiou). Mais lorsque j'examine en quelle compagnie je me trouve dans ce segment du blog-roll, je ne comprends plus trop.

Si les définitions classantes de Pierre Bourdieu n'ont pas suffi à dissiper vos propres doutes concernant votre positionnement politique, deux tests devraient vous aider à y voir plus clair:
- un test français (ça marche),
- un test "québécois" (pas encore passé).
(On peut cependant leur préférer le test chien/chat!)

jeudi 12 octobre 2006

L'histoire est une chose trop sérieuse pour qu'on la laisse aux historiens

Aujourd'hui la proposition de loi socialiste pénalisant la négation du génocide arménien est mise au vote à l'Assemblée Nationale.

Pour ceux qui ne comprendraient pas la nécessité pour la France de se poser en conscience morale universelle, qui verraient dans un vote de cette loi un effet conjugué de l'indignation hypocrite, de l'électoralisme clientéliste et de la lâcheté politique (puisqu'il semble que les nombreux députés, à gauche comme à droite, à être opposés à cette loi - il n'y aurait que le parti communiste à rester unanime dans le soutien - vont pour la plupart s'en laver les mains), pour ceux qui seraient sensibles aux appels des historiens et des Arméniens de Turquie pour qui cette loi aura l'effet exactement contraire à son objectif déclaré, à savoir qu'elle fera reculer la cause de la reconnaissance du génocide en Turquie, on rappellera la pétition "Liberté pour l'Histoire" initée en décembre dernier par 19 historiens dont Pierre Nora, Pierre Vidal-Naquet et Jean-Pierre Vernant et qui avait reçu au 7 mai dernier 693 signatures. Pour ceux-là aujourd'hui pourrait être un bon jour pour ajouter leur signature en envoyant un courriel à libertepourlhistoire@wanadoo.fr.

mardi 10 octobre 2006

Christophe Colomb (repêchage de vieilles notes)

Le dernier billet de Baptiste, "émerveillement", dans l'éblouissement suscité par l'extrait si bien choisi, m'a fait souvenir que j'avais quelques notes sur le voyage de Colomb dans mes vieux carnets et hier soir, avant de m'endormir, j'ai fouillé là-dedans pour voir ce qu'il en était. La récolte s'est trouvée plus abondante que je n'anticipais. Comme avec les champignons, tous les exemplaires ne sont pas d'égale qualité mais surtout je me demande si ces notes, écrites pour moi-mêmes, ne sont pas trop allusives et de ce fait incompréhensibles souvent. Me disant qu'il pouvait malgré tout s'y trouver quelques morceaux comestibles, je les ai tout de même mises en ligne sur Cercamon.

jeudi 5 octobre 2006

Gauche et droite selon Pierre Bourdieu (suite)

Le commentaire fait par Christian au billet précédent m'a mis la puce à l'oreille. Hier matin, lorsqu'après la "censure" des clips sur DailyMotion j'ai mis en ligne la version trouvée sur YouTube, je ne l'ai pas écoutée, je me suis juste rendu compte qu'elle était plus longue. Ce soir je l'écoute et je me rends compte que le clip de DailyMotion est plus qu'un extrait, c'est un montage. Toute la première partie de l'entretien, où il est question de mai 68 puis de mouvements étudiants en RDA, a été supprimée, ainsi que les échanges de la fin, moins significatifs. La suppression de passages au milieu de la partie extraite (j'ai pu vérifier sur l'enregistrement audio que j'ai fait du clip DailyMotion) montre qu'il y a eu dans le montage une véritable déformation des propos de Pierre Bourdieu.

Je rétablis le passage supprimé [MP3] qui suit immédiatement l'extrait audio fait hier:


On comprend tout de suite la manipulation: les "faux" gens de gauche dont parle Bourdieu dans l'essentiel de cette interview, sont des leaders de la gauche radicale, spécialement communiste, de la fin des années 60 alors que la définition de l'être de droite par l'attachement à l'"ordre tel qu'il est" et l'exemple de Ségolène Royal pouvait, une fois le document monté, faire croire que la cible de Bourdieu ici est la "droite de la gauche". Le retrait des clips "édités" de Daily Motion s'explique du coup très bien.

Restitué dans son intégralité, le propos de Pierre Bourdieu s'avère beaucoup plus complexe et moins "monnaiyable" politiquement que ce que sa version courte pouvait laisser croire. Et du coup beaucoup plus intéressant.

Voir sur Zalea TV, où on peut décharger la version complète de l'interview, une mise au point sur cette affaire (et une critique du billet de Daniel Schneidermann sur le clip). Je précise qu'hier matin, bien que non journaliste, j'avais essayé de vérifier sur Zalea.org la source du clip mais que, peut-être à cause du succès dudit, le site était inaccessible de chez moi. A ma connaissance et à ce jour ni Marianne 2007 (où la version longue YouTube a été mise en ligne après la version Daily Motion), ni le Big Bang Blog n'ont, malgré la réaction de Zalea TV, mis en ligne de correctif.

Màj: Comme je me rends compte que le clip "édité" n'est plus disponible, et que du coup une bonne partie de ce billet et celui qui le précède peut rester incompréhensible, je mets ici la totalité de la bande audio [MP3] en reprécisant bien qu'il s'agit d'un montage qui déforme gravement le propos de Pierre Bourdieu:

mercredi 4 octobre 2006

Gauche et droite selon Pierre Bourdieu

Mise à jour: pendant que je rédigeais ce billet, les deux clips liés et commentés ont été supprimés sur DailyMotion! Il serait intéressant de connaître le processus de cette suppression. Comme la vidéo restait en cache sur une page ouverte, j'ai pu enregistrer la bande-son. J'en mets en extrait ici l'indispensable pour que mon billet ne soit pas incompréhensible mais le reste est très intéressant aussi et un peu effrayant (comment Bourdieu explique que les signes, l'habitus sont "classants", et comment ils sont indépendants des déclarations, des choix et de l'évolution de l'individu classé. Vous vous souvenez peut-être: "paysan moyen pauvre", etc.).


(fichier MP3)

Dernière minute:
l'interview de Bourdieu est sur YouTube (plus complète, qui plus est!)



Cette vidéo fait un tabac, paraît-il, mais je ne la découvre que ce matin. Il aurait été dommage de manquer ça. "Le plus grand sociologue français des 25 dernières années" nous explique que les angoisses actuelles sur le brouillage des repères entre la gauche et la droite sont vaines. Distinguer qui est de gauche et qui est de droite est assez facile, il y a des "signes": l'homme (ou la femme) de droite est "sectaire et autoritaire", ça se voit tout de suite, dès la fac.
Mes amis de droite, plutôt doux, tolérants et sceptiques, sont donc en réalité de gauche (je vais le leur dire, ça leur fera plaisir) et mes camarades de gauche, bourdivins, dogmatiques et prompts à l'anathème (heureusement ils sont rares!), sont en réalité de droite (je ne vais pas le leur dire, ils n'aimeraient pas).
Ou alors je n'ai pas bien compris? pas su bien lire les signes?


La vidéo qui aurait été mise en ligne par Pierre Carles sur Zalea.org, n'a peut-être pas eu l'effet escompté par le metteur en ligne. Si certains se sont empressés d'utiliser l'autorité du "plus grand sociologue français" contre "la femme de Hollande", d'autres se sont bien vite aperçu que ce clip n'honorait pas particulièrement ledit ni sa pensée (voir la discussion sous le clip). Ce qui en réjouit une partie: une autre version du clip a été mise en ligne sur DailyMotion, qui lie vers le site fasciste-libéral ILYS, lequel y trouve l'occasion de faire d'une pierre 2 coups (contre la gauche intellectuelle et contre Ségolène)!

PS. A propos de gauche, de droite et de libéralisme, voir en commentaires sur leurs blogues inversement respectifs la conversation, ni sectaire, ni autoritaire, entre Garibaldo et CJ :-).

(suite)

(via Marianne 2007)
Etiquette Technorati:

dimanche 1 octobre 2006

Les premiers...


Je vole sans scrupule la salivante citation que je viens de trouver chez Garibaldo, Octobre:
"Dixième mois de l'année selon la méthode de compter actuelle. la température baisse, mais les gourmands ne s'en plaignent pas car l'appétit augmente à cette époque où tout est succulent. Les animaux de boucherie viennent de passer six mois au vert, leur viande est donc excellente.

Les basses-cours sont peuplées de sujets qui ne seront jamais plus savoureux; il en est de même pour le gibier: lièvres, faisans, perdreaux, becasses, bécassines, grives, alouettes, cailles, poules d'eau, sarcelles, outardes, etc., ne laissent rien à désirer.
Les poissons de mer et de rivière reviennent en faveur; les huîtres entrent dans leur période d'exquisité.

Les légumes sont encore abondants et les salades variées. Quant aux fruits, ils sont en nombre respectable: noix, noisettes, amandes fraîches, poires, pommes, figues, raisins de toutes sortes, enfin les marrons.

En un mot, le mois d'Octobre est un des meilleurs de l'année pour les gourmands et les gourmets; en aucune saison, les produits gastronomiques ne sont meilleurs et plus variés."
Source: Dictionnaire Universel de cuisine pratique- Joseph Favre, 1894. Citation volée sur Nissa 2008.

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger