mardi 10 avril 2007

Mario Vargas Llosa sur l'identité nationale

Belle citation choisie et traduite par Alexandre Delaigue (d'éconoclaste):
Je ne nie pas que les gens qui parlent la même langue, qui sont nés et vivent sur le même territoire, qui rencontrent les mêmes problèmes, qui pratiquent les mêmes religions et coutumes, ont des caractéristiques communes. Mais ce dénominateur commun ne peut jamais définir en totalité chacun d'entre eux, car il ne fait qu'abolir, ou reléguer de façon dédaigneuse au second plan la somme de traits et d'attributs uniques qui distinguent un membre des autres membres du groupe. Le concept d'identité, quand il n'est pas employé à l'échelle d'une personne, est de façon inhérente réducteur et deshumanisant; c'est une abstration collectiviste et idéologique qui néglige tout ce qui est original et créateur dans l'être humain, tout ce qui n'a pas été imposé par l'héritage, la géographie, ou la pression sociale. Mais la vraie identité prend sa source dans la capacité des humains de résister à ces influences, et de les contrer par des actes libres de leur propre invention... La notion "d'identité collective" n'est qu'une fiction idéologique et le fondement du nationalisme.

Powered by ScribeFire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger