samedi 21 juillet 2007

Retour à Istanbul...

... De Bishkek où j'ai passé quatre jours très actifs et assez satisfaisants. JPM et moi n'y n'étions revenus depuis trois ans et nous sommes tombés d'accord pour ne pas trouver beaucoup de changements malgré la révolution qui s'est déroulée entretemps. Le changement qui m'a paru le plus remarquable est la montée en usage (aux dépends du russe) de la langue kyrgyze. Alors que, tout au long des trois années du premier programme, il m'avait paru limité à un usage familial, intime ou complice, à l'image des "patois" français là où ils surviv(ai)ent, je l'ai trouvé beaucoup plus utilisé, en particulier en contexte professionnel. Comme je me méfie (un peu) de mes impressions, j'ai sollicité l'expertise de ma traductrice, Elvira, qui a confirmé: les Kyrgyzes n'ont plus honte de leur langue.
J'ai travaillé avec une équipe mixte (3 directrices de BU, 4 informaticien(ne)s et 4 bibliothécaires, des 3 universités partenaires du réseau - assez représentatives de la diversité du pays: Bishkek, Yssik-Kul et Djalalabad) et tout ce monde a échangé, discuté, disputé parfois et élaboré, réfléchi et décidé dans une ambiance et un esprit que je n'aurais pu souhaiter meilleurs. Du coup je me sens accroché au-delà de ce à quoi je m'étais résolu au moment où PF, le coordinateur du projet, avait fait appel à moi pour une expertise et une formation à la conception du site web du projet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger