samedi 9 juillet 2005

FC > DJAL > Zahia Rahmani / "Musulman", roman

"On est de moins en moins nombreux dans le monde à pouvoir marcher librement... les espaces où cela est possible sont de plus en plus étroits, non pas en raison des seuls lieux de la guerre mais aussi en raison des lieux qui, aujourd'hui, en tentant de se protéger contre de possibles violences sur leur territoire, deviennent des vrais lieux d'enfermement. Donc la question qui est posée est la suivante: est-ce celà, ce que l'on veut, c'est-à-dire rester là et ne plus bouger?"

Zahia Rahmani, reçue chez Alain Veinstein jeudi soir pour "Musulman" roman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger