dimanche 14 octobre 2007

Démission d'un sociologue

En complément d'un billet sur bibliothécaire (les raisons d'une démission):

Le cas de ce sociologue qui explique dans une longue lettre ouverte pourquoi après un an d'exercice il renonce à son poste de maître de conférences pour retourner enseigner dans un lycée ou plus exactement les raisons qu'il donne de cette démission me semblent exemplaires de la situation d'une grande partie de la gauche intellectuelle radicale: il dénonce férocement le fonctionnement de l'université tel qu'il l'a trouvée, et particulièrement celui du département de sociologie où il a été recruté mais refuse de remettre en cause les principes qui en sous-tendent l'organisation (université une et indivisible, autogestion du département...). Du coup sa dénonciation tourne à la dénonciation morale des acteurs et la position politique se réduit, malgré l'expression d'un souhait de changement général et abstrait, à une défense conservatrice de l'université telle qu'elle est contre sa "sarkozysation", alors même que par sa violence, cette dénonciation apporterait plutôt de l'eau au moulin de la réforme "libérale".

Cette position impuissante et pathétique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger