mardi 17 avril 2007

Liberté d'expression

Liberté, liberté flétrie / Mathieu LINDON
Au moment de l'affaire des caricatures, l'an dernier, Nicolas Sarkozy a défendu Charlie Hebdo, ce qui était moins courant que lorsque tout le monde l'a fait cette année au procès, en prétendant qu'entre le risque de la censure et celui de blesser il préférait celui de blesser. Très belle déclaration d'intention. Et cependant, quand un éditeur s'est apprêté à publier un livre sur Cécilia, il a été convoqué par celui qui était alors ministre, et le livre n'est jamais paru.
Powered by ScribeFire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger