dimanche 22 avril 2007

La votation présidentielle vue de Suisse

Le Temps - éditoriaux

En Suisse, où souvent la «Schadenfreude» a dominé face aux difficultés du trop grand voisin, le sentiment a changé. On comprend désormais à quel point nous manque une France forte, réconciliée, charpente de l'Europe. Et combien nous désirons aimer un pays revenu à son meilleur, capable de nous éblouir par son agilité, sa créativité, son intelligence et son goût du bonheur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

cercamon (WordPress)

Membres

Archives du blog

recherche sur le site

la toile ce site

Creative Commons

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Powered By Blogger